fbpx
Culture
Partager sur

Soprano confie: « il ne faut pas être radin avec sa musique » !

Soprano confie: « il ne faut pas être radin avec sa musique » !
Partager
Partager sur Facebook

Plus d'un an après la sortie de son dernier album, Soprano cartonne toujours autant. Il se confie sur son succès et livre sa recette

Soprano est l’un des artistes qui a la plus grande notoriété en France. Le rappeur et chanteur séduit par son message positif et sa bonne humeur qui transparaît dans ses musiques.

Soprano: Jul, un exemple de réussite !

En pleine tournée, l’artiste peut défendre son dernier album Cosmopolitanie sur scène, mais également partir à la rencontre de son public. L’essenteil pour lui: partager sa musique, comme il le révèle dans un entretien accordé à L’avenir: « Je ne fais pas ça pour que ça cartonne, mais parce que j’aime enregistrer, écrire des chansons, même juste pour moi. Mais ta musique, faut pas la coffrer, il faut donner au public, donne, donne et à un moment donné tu te fais un public. Le meilleur exemple c’est le petit qui cartonne, à Marseille, JUL. Il a fait ça pendant un an et demi, il envoyait des sons tous les jours, tous les jours. Et aujourd’hui il a un succès énorme en France. C’est le conseil que je donne aujourd’hui, ne pas être radin avec sa musique. »

Soprano: fan de Mickaël Jackson !

Le Marseillais se confie également sur ses influences: « À la base je voulais chanter comme Mickaël Jackson! Petit, j’avais pris mes frères et sœurs, on était montés sur les lits et je les avais transformés en Jackson Five. Après, c’est vrai que quand tu grandis dans un quartier, le rap fait partie du quotidien, tu te reconnais dans les chansons d’IAM, de La Fonky Family, dans ce qu’ils racontent… j’y suis rentré sans même m’en rendre compte. Peut-être que s’il n’y avait pas eu le rap dans le quartier, j’aurais fait du reggae. Car à la base, j’aime surtout le chant, j’ai commencé par chanter, puis après j’ai intégré le rap; c’est pour ça qu’on m’a appelé Soprano, parce que mon style c’est le rap-chant. »Et d’ajouter: « Il y en a pour tout le monde, toutes les générations, tous les styles, du rap très poétique au plus bling bling, hard-core à l’américaine, du familial avec Sexion d’Assaut, Whaty’B… du rap à l’ancienne, plus polémiste, avec Nekfeu… »