Culture
Partager sur

Sofiane de nouveau en garde à vue suite au tournage du clip « Pégase » !

Sofiane de nouveau en garde à vue suite au tournage du clip « Pégase » !
Partager
Partager sur Facebook

Après des ennuis avec la justice suite au tournage du clip "Toka", le rappeur Sofiane est de nouveau en garde à vue à cause du clip "Pégase" !

Le rappeur Sofiane fait le buzz en ce moment avec le tournage de ses derniers clips. Après le clip tourné sur l’autoroute A3, « Toka », c’est donc au tour du clip « Pégase » de faire parler de lui. MCE TV vous donne tous les détails !

Sofiane est de nouveau en garde à vue à cause d’un clip !

Selon Le Parisien, le rappeur Sofiane a été interpellé dans la ville d’Aulnay-sous-Bois hier matin, le mardi 2 mai, suite au tournage du clip « Pégase ». Ce dernier a eu lieu dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois la semaine dernière. A l’occasion de ce tournage, une centaine de personnes a été mobilisée. La police a aussi été accueillie par des jets de projectiles. Le tournage avait finalement été écourté.

Les forces de l’ordre reprochent à Fianso et deux autres personnes d’avoir organisé une manifestation de façon illégale. La police veut aussi les condamner pour entrave à la circulation et mise en danger de la vie d’autrui. Toujours d’après Le Parisien, une arme et un peu de stupéfiants auraient été retrouvés au domicile de Fianso.

Sofiane comparait devant le juge à cause du tournage du clip « Toka » !

Ce n’est pas la première fois que le rappeur Sofiane rencontre des ennuis avec la justice suite au tournage d’un clip. En effet, il y a quelques semaines de ça, Fianso a organisé le tournage du clip « Toka » sur l’autoroute à A3 et a bloqué l’autoroute pendant plusieurs minutes pour les besoins du tournage. Tout cela de manière tout à fait illégale. Pour cette raison, le rappeur Sofiane et quatre de ses connaissances ont été convoqués le 13 juin devant le tribunal de Bobigny.

Tous les cinq sont aujourd’hui d’ors et déjà placés sous contrôle judiciaire. Ils sont donc dans l’obligation de se présenter régulièrement aux services de police. Fianso s’est aussi vu interdire de conduire tout véhicule terrestre à moteur. Le rappeur risque jusqu’à 2 ans de prison et 4 500 euros d’amende.