fbpx
Culture
Partager sur

Sofiane doit comparaître devant le juge pour son clip « Toka » sur l’autoroute A3 !

Sofiane doit comparaître devant le juge pour son clip
Partager
Partager sur Facebook

Le rappeur Sofiane risque gros à cause du tournage de son dernier clip, "Toka", où il a bloqué l'autoroute A3 pendant plusieurs minutes !

Celui qui déclarait que ça n’avait pas de prix de boire un café sur l’autoroute pourrait finalement en avoir pour très cher… Sofiane doit maintenant s’expliquer devant un juge et il risque gros. MCE TV vous donne tous les détails !

Un tournage sauvage sur l’autoroute pas du tout apprécié par la police !

Le 6 avril dernier, le rappeur a fait le buzz en bloquant illégalement l’autoroute A3 pendant quelques minutes pour tourner son clip « Toka ». Après ce buzz, Fianso tentait de calmer le jeu en affirmant qu’il n’y a eu aucun dommage et que le tournage n’a duré que 2 ou 3 minutes, mais le rappeur risque gros ! Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Bobigny pour « entrave à la circulation » ainsi que pour « usage de fausses plaques d’immatriculation ».

L’enquête avait alors été confiée à la CRS autoroutière Nord Île-de-France. Ils avaient remarqué dans le making-off du clip que quatre berlines allemandes se révélaient faussement plaquées. De son côté, la maison de disque de Fianso se défendait et affirmait qu’il s’agissait d’une initiative personnelle du rappeur.

Quelques jours plus tard, Fianso alis Sofiane Zermani et quatre autres personnes présentes au moment du tournage ont été placé en garde-à-vue pour s’expliquer. Et l’affaire ne s’arrête pas là…

Sofiane doit comparaître devant le juge !

Les choses se compliquent pour Fianso ! Le rappeur Sofiane et quatre de ses connaissances présentes sur le tournage du clip « Toka » sont donc convoqués le 13 juin devant le tribunal de Bobigny pour avoir bloqué l’autoroute A3 pendant plusieurs minutes.

Tous les cinq sont aujourd’hui d’ors et déjà placés sous contrôle judiciaire. Ils sont donc dans l’obligation de se présenter régulièrement aux services de police. Fianso s’est aussi vu interdire de conduire tout véhicule terrestre à moteur. Le rappeur risque jusqu’à 2 ans de prison et 4 500 euros d’amende. Affaire à suivre…