fbpx
Culture
Partager sur

Selena Gomez: une parle de sa dépression dans le titre Anxiety

Selena Gomezune rencontre avec sa dépression dans Anxiety petite
Partager
Partager sur Facebook

Après une année 2018 compliquée, Selena Gomez revient avec le clip Anxiety feat Julia Michaels. Cette ballade mélancolique nous plonge dans sa dépression.

Selena Gomez a traversé une période difficile notamment à cause de ses crises d’angoisses et de sa dépression. Si bien qu’elle a du faire un passage en hôpital psychiatrique. L’interprète de Bad Liar, se confie aujourd’hui sans aucun problème dans le dernier morceau de son amie Julia Michaels intitulé « Anxiety ».

Selena Gomez une année 2018 compliquée

L ‘année 2018 a été dure pour la chanteuse. Après une énième rupture avec Justin Bieber, puis les fiançailles de ce dernier, elle a  été internée en hôpital psychiatrique. Selena Gomez n’oublie pas la musique même si elle préfère aujourd’hui se consacrer à sa santé. Sept mois après son dernier clip solo « Back to you », enregistré pour la bande originale de 13 Reason Why, saison 2. Elle vient de faire son grand retour. Entre temps, il y a 3 mois, elle a aussi sorti Taki Taki avec DJ snake, Cardi B et Ozuna.

Anxiety : Selena Gomez se livre à cœur ouvert

Tempo simple, une guitare acoustique sobre et les deux voix des chanteuses. On est loin des traditionnels hits qui sont au sommet des charts. Les deux chanteuses abordent un sujet difficile avec une grande douceur. Elles abordent à deux les troubles psychiques que sont l’anxiété et la dépression. Un sujet qui est difficile à comprendre pour beaucoup.

Julia Michaels chante dans un premier couplet : « Mes amis, ils veulent me sortir au cinéma / Je les envoie balader / Je tiens la main à ma dépression / Et juste quand je pense l’avoir surmonté / L’anxiété revient pour me donner une foutue leçon ». Selena chante à son tour dans le refrain : « Mais tous mes amis ne savent pas ce que c’est, ce que c’est / Ils ne comprennent aussi pas pourquoi je ne peux pas dormir la nuit / Et je pensais que je pouvais prendre quelque chose pour réparer ça / P**ain, j’aimerais, j’aimerais que ce sois aussi simple / Tous mes amis ne comprennent pas ce que c’est, ce que c’est. »

La chanson prend une toute autre dimension, surtout quand on connaît aussi le passif de la chanteuse et interprète. La chanson devient alors comme un exutoire pour Selena Gomez.