fbpx
Culture
Partager sur

SCH: « Lacrim je l’apprécie à mort »

SCH: « Lacrim je l’apprécie à mort »

A l'occasion d'une nouvelle interview, SCH fait part de son amitié pour Lacrim

SCH fait son retour dans les bacs le 27 mai prochain. Le rappeur sort son premier album solo intiulé « anarchie ». Un titre qui donne le ton. CSH entend présenté son univers particulier à travers un long projet.

Avec son street album, A7, sorti fin 2015, SCH a été certifié disque d’or. Une belle performance pour un artiste inconnu au bataillon il y a encore deux ans. Le Marseillais a bénéficié d’un beau coup de pouce de la part de Lacrim. Et il ne le nie pas, bien au contraire. A chaque occasion, SCH remercie et soutient son ami incarcéré depuis novembre 2015. « J’ai des nouvelles par le biais de sa famille. Il a peut-être besoin de prendre du recul sur tout ce qui se passe. On s’est brièvement eu au téléphone mais, c’est un passage de sa vie. Quand il sortira, on sera ensemble. C’est quelqu’un que j’apprécie à mort, il m’a lancé dans la musique », confie-t-il dans une interview accordée à Booska-P. Les deux rappeurs ont déjà collaborer ensemble sur différents morceaux. Parmi eux on retrouve « Liquide » ou encore le titre Tony Montana, extrait de la BO de Pattaya.

SCH veut « renvoyer l’ascenseur à Lacrim »

Dans une autre interview accordée à Rapelite il y a quelques mois, sch revenait sur sa rencontre et ses relations avec Lacrim. Là encore, il exprimait toute sa reconnaissance: « On m’a fait rencontrer Lacrim, le feeling il est passé direct, et c’est comme ça que s’est fait la rencontre. En vrai, ça a été humain avant d’être musical, bien que les gens avaient averti que j’étais quelqu’un de musical. Sauf qu’il ne m’a pas pris comme ça, il m’a pris comme le poto. Et le temps est passé et c’est vraiment devenu le poto. Puis la musique s’est mêlée à ça et je trouve que ça a amené de belles choses. Il a réussi à me mettre en avant comme personne ne l’a fait. A l’heure d’aujourd’hui je ne me dois que de rendre la pareille, de renvoyer l’ascenseur »