fbpx
Culture
Partager sur

SCH: comme Booba, La Fouine ou Rohff, il lance sa marque de vêtements!

SCH: comme Booba, La Fouine ou Rohff, il lance sa marque de vêtements!

Comme de nombreux rappeurs, SCH décide de se lancer sa marque de vêtements

SCH est l’une des révélations rap de l’année 2015. Venu tout droit de Marseille, le rappeur à l’univers bien particulier a su s’imposer et se faire un nom. Signature de Def Jam, il a fait ses preuves avec son street-album A7. Désormais il s’attaque à un autre terrain: celui de la mode. Comme Booba, La Fouine, Rohff ou encore Mac Tyer, SCH a décidé de lancer sa marque de vêtements. Le rappeur l’a confirmé lui même sur Twitter. Alors qu’un internaute lui demandait quand arriverait sa marque de vêtements, SCH répond clairement: « On bosse depuis un moment dessus, faut que ça soit de la vraie qualité. » Pas étonnant quand on voit le sens du style qu’arbore SCH. Une nouvelle aventure donc pour lui!

SCH: reconnaissant envers Lacrim

Lacrim aura été un tremplin très efficace dans la carrière du jeune rookie SCH. En effet, le rappeur en cavale avait invité son petit à faire ses armes sur le projet RIPRO Vol 1, et il s’avère que le jeune homme avait rencontré un certain succès auprès du public. SCH n’oublie pas comment il a été propulsé sur le devant de la scène ! Interviewé par le site Rapelite, il n’a pas hésité à revenir sur sa collaboration avec Lacrim. Une collaboration enrichissante qui lui a permis de faire ses armes aux côtés des plus grands. Maintenant que son ami est incarcéré, SCH veut faire en sorte qu’on ne l’oublie pas:« On m’a fait rencontrer Lacrim, le feeling il est passé direct, et c’est comme ça que s’est fait la rencontre. En vrai, ça a été humain avant d’être musical, bien que les gens avaient averti que j’étais quelqu’un de musical. Sauf qu’il ne m’a pas pris comme ça, il m’a pris comme le poto. Et le temps est passé et c’est vraiment devenu le poto. Puis la musique s’est mêlée à ça et je trouve que ça a amené de belles choses. Il a réussi à me mettre en avant comme personne ne l’a fait. A l’heure d’aujourd’hui je ne me dois que de rendre la pareille, de renvoyer l’ascenseur ». Une touchante déclaration.