fbpx
Culture
Partager sur

Rohff: Sans Forcer 94.0 fait polémique?

Rohff: très fier de son fils, vice-champion de Boxe Thai

On savait Rohff en difficulté après la sortie de la première version de Sans Forcer. Qu'en est-il de ce remix?

Rohff n’a pas reçu le succès escompté avec son single de l’été Sans Forcer. Une version dansante, et dans le clip on peut voir le rappeur prendre du bon temps sur un bateau, dans un cadre idyllique. Le titre est clashé de toute part, que ce soit par Booba le Duc de Boulogne, ou bien par les internautes. Cependant Rohff ne se démonte pas et publiait hier une version plus hardcore du titre.

Sans Forcer 94.0, Rohff revient au rap pur

Ses détracteurs diront que Rohff ne fait pas de la musique de qualité, quant aux fans ils adoreront, expliquant que le rappeur revient à ses origines. Mais le remix de Rohff contient plusieurs surprises, des bonnes comme des mauvaises. Pour le public du rappeur, ce morceau est une aubaine. Un remix de plus de 8 minutes où l’artiste enchaîne les punchlines, et tout le monde en prend pour son grade. Pied de nez aux rappeurs qui l’ont enfoncés ou se sont moqués de lui. Rohff cumule les phrases choc, voire même vulgaires et s’attaque même au rappeur américain Drake, sans concession: « Ces negros sont fakes, fragiles comme Drake ».

Rohff controversé

Seulement, Rohff semble couloir trop faire et les internautes lui reproche beaucoup son couplet en anglais
« WAllahi billahi, même les cains-ri m’ont reconnu
What’s up Rohff? How’re you doing nigga?
Pushin’ the gold Ferrari, get out the way nigga
Ain’t nothing move but the money
This is the key that I use open your legs, honey
Hold up let me cum above your ass »

Booba était d’ailleurs le premier à clasher le rappeur dans une vidéo où le Duc écoute ce passage et fait mine de ne pas comprendre en prenant un accent américain. Mais Rohff peut compter sur l’appui du rappeur comorien Sultan, qui témoignait son soutien sur Instagram en repostant un extrait du morceau où le rappeur posait « Le Mzé des comoriens est de retour ».