fbpx
Culture
Partager sur

Quand j’étais petit avec Guirri Mafia: très fans de Naruto et Dragon ball Z ! (ITW)

Les célèbres rappeurs de la Guirri Mafia se prêtent au jeu de l'interview "Quand j'étais petit" ! Ils ont sorti leur 1er album "Clan Ötomo".

Au tour du groupe marseillais la Guirri Mafia de passer l’interview « Quand j’étais petit » ! Ils nous présentent leur premier album « Clan Ötomo », un projet dans lequel on retrouve de grands noms ! Jul, Naps, ou encore SCH. MCE les a rencontrés lors de la promo, et on les interroge sur leurs enfances.

Quand vous étiez petits, quels étaient vos surnoms ?

Djiha Guirri Mafia: On m’appelait Djiha, et je l’ai gardé jusqu’à maintenant. On m’appelait FC aussi. Pour des raisons particulières dans le tieks. J’étais un fou en vrai !

Gravou: Moi quand j’étais petit on m’appelait Gravou, on m’appelle toujours comme ça. Gravou c’est « grave, j’avoue », cest un petit mélange. J’étais un peu foufou, c’est à cause de ça. J’étais très agité, moi-même je me demande comment j’ai pu être comme ça !

Malka: Je suis né aux Comores, je suis arrivé ici petit, je faisais le bordel. En fait, c’était les deux. J’étais bon au ballon, et je faisais le bordel à côté. Dans la street on m’appelait Bandit. Mais avec le D tu vois, « BanDit » !

Quel genre d’élèves étiez-vous à l’école la Guirri Mafia ?

Djiha: Je te dis la vérité, tête en l’air, je faisais tout sauf travailler.

Gravou: Pour moi c’était pareil, élève très perturbateur, j’étais fort qu’au dessin, en sport…

Malka: La techno ! (rire) J’étais un élève intelligent, mais voilà, j’avais trop de testostérone en moi. J’avais trop d’énergie à revendre ! Alors je ne pouvais pas rester calme, sur place. Même si le prof aimait bien m’avoir devant lui parce que j’étais intelligent. Par rapport aux autres, j’étais fort dans certaines matières. Mais le problème, c’était que j’étais trop bordélique dans ma tête.

Vos premiers amours la Guirri Mafia ?

Djiha: La vérité ? C’était une meuf du quartier, 2 soeurs et une copine qui restaient toujours ensemble. C’était elle ma première meuf.

Gravou: Moi quand j’étais petit, j’étais pas trop meuf. Moi c’était plus les collègues. Tous les jours on s’appelait, on descendait, on faisait la mala, c’était que ça. C’est que maintenant que voilà !

Malka: Question meuf, quand j’étais petit j’avais plutôt la côte hein. Mais non il n’y aura pas de blaze divulgué. (rire)

Aviez-vous des doudous la Guirri Mafia?

Djiha: On n’avait rien, même pas de coussin. Donc ça dormait droit dans le lit !

Gravou: Pareil, jamais eu de doudou, toutes ses conneries là, ce n’était pas trop notre dada.

Malka: Moi ce n’était pas vraiment un doudou mais, je suis toujours aussi passionné qu’avant, j’aimais trop le foot, je dormais avec un ballon ! D’ailleurs, je voulais devenir footballeur, c’était mon rêve, je te jure ! (rires) Alors je finissais, je rentrais, je prenais ma douche, et le soir je prenais mon ballon je dormais avec. Le soir je rêvais ! (rires)

Les dessins-animés préférés de la Guirri Mafia ?

Djiha: C’était Dragon Ball Z, c’était vraiment le plus gangster !

Gravou: ah moi c’était plus Naruto! Tu vois le dernier épisode, je n’ai pas réussi à le regarder, c’était trop pour moi ! Jamais je ne vais regarder le dernier épisode.

Malka: Alors moi c’était Olive et Tom, mon rêve c’était de jouer au Milan AC !