fbpx
Culture
Partager sur

Orelsan: les Casseurs Flowters dévoilent le générique de leur film !

Orelsan et Gringe remettent le couvert avec un nouveau clip. On vous dévoile la nouvelle bombe des Casseurs Flowters

Les Casseurs Flowters ont dévoilé un nouveau clip, et pas des moindres puisque c’est le générique du film Comment c’est loin d’Orelsan.

Comment c’est loin, le film avec les Casseurs Flowters

Après une dizaine d’années de non-productivité, Orel et Gringe, la trentaine, galèrent à écrire leur premier album de rap. Leurs textes, truffés de blagues de mauvais goût et de références alambiquées, évoquent leur quotidien dans une ville moyenne de province.
Le problème : impossible de terminer une chanson.

A l’issue d’une séance houleuse avec leurs producteurs, ils sont au pied du mur : ils ont 24h pour sortir une chanson digne de ce nom.
Leurs vieux démons, la peur de l’échec, la procrastination, les potes envahissants, les problèmes de couple, etc. viendront se mettre en travers de leur chemin.
Chemin qu’ils n’avaient de toute façon pas pris dans le bon sens…

Communiqué

 

Les Casseurs Flowters: du rap français au cinéma

Le pitch d’Orel & Gringe, en gros, est dans la continuité de l’album: « Après une dizaine d’années de non-productivité, Orel et Gringe, la trentaine, galèrent à écrire leur premier album de rap. Leurs textes, truffés de blagues de mauvais goût et de références alambiquées, évoquent leur quotidien dans une ville moyenne de province. Le problème : impossible de terminer une chanson. A l’issue d’une séance houleuse avec leurs producteurs, ils sont au pied du mur : ils ont 24h pour sortir une chanson digne de ce nom ». Le duo a vécu en colocation à Caen, et cette période est leur source d’inspiration dans le rap comme dans le cinéma. Budget de deux millions d’euros, équipe technique de haut niveau, le projet devient vite beaucoup plus ambitieux que ce que pouvait imaginerOrelsan en premier lieu. Il voulait presque tourner à l’iphone, faire une sorte de Buddy-movie filmé uniquement à Caen et dans ses alentours. La rencontre avec son producteur sera pourtant déterminante: attaché à la région normande et fidèle aux désirs d’Orelsan, le film devient plus ambitieux. Orelsan devient donc scénariste, réalisateur et acteur principal, pour un tournage d’une durée de six mois et une sortie prévue le 9 décembre prochain, avant le prochain EP de l’artiste. Un film sur le rap donc, mais également un film générationel qui saura séduire ceux qui se prennent des claques musicales depuis l’arrivée d’Orelsan dans le rap hexagonal. Et ils sont nombreux.