fbpx
Culture
Partager sur

Nouvel album de B-Tight

Nouvel album de B-Tight

Préparez-vous pour le nouvel album du rappeur B-Tight

Le rappeur B-Tight est une figure du « gangster rap » allemand depuis la fin des années 90, et son dernier opus «Retro» vient de sortir récemment dans les bacs. Quatrième album solo avec plusieurs featuring, cet album aux sonorités hardcore et aux basses lourdes bénéficie déjà d’un réel engouement de la part des amateurs de Hip-Hop engagé.

Un rappeur allemand aux multiples influences

Nul doute que le rap allemand est une référence avec le Hip-Hop français, au même titre que les rappeurs emblématiques d’outre-Atlantique. B-Tight de son vrai patronyme Robert Edward Davis, est un rappeur qui a grandi à Berlin mais est né à Palm Springs en Californie. Ses multiples influences européennes et américaines ont alors bercé sa carrière dès son plus jeune âge, et celui-ci a fait partie du collectif germanique Royal TS avec son acolyte de toujours Sido. Le duo de rappeurs s’illustre en effet dès 1998 avec leur groupe AIDS puis Die Sekte, et ils sortent leurs premières démos rapidement. Leur séparation en 2000 est alors l’occasion pour B-Tight de s’illustrer en solo, et ce dernier ne tarde pas à signer chez le label allemand Aggro Berlin l’année suivante.

Un opus dans la continuité de l’évolution des albums de B-Tight

Le premier album du rappeur germanique en 2007 puis ce dernier opus «Retro», se situent dans la continuité de la démarche artistique de B-Tight depuis ses débuts. Les sonorités métalliques sans nul doute influencées par les groupes emblématiques de la «East Coast» et les productions du Wu Tang Clan, se retrouvent en effet dans un flow agressif au même titre que RZA et d’autres. Cet album entièrement en allemand s’écoute alors comme un album de rap hardcore américain, dont les influences ne sont pas sans rappeler les collaborations du rappeur avec ses anciens comparses, Sido et Tony D. Classé rapidement en huitième position des charts allemands, Retro s’impose alors comme une référence dans le rap germanique avec des textes incisifs aux réelles ambitions sociales. B-Tight définit lui-même son album comme une renaissance et celui-ci fait table rase de son passé tumultueux qui tournait autour des femmes et de la drogue après être devenu lui-même père de famille. Le morceau Beef composée avec son éternel rival, le rappeur Eko, illustre alors de façon optimale cette rupture et cette prise de conscience du rappeur.

Un retour aux sources nécessaire

Après Drinne sorti en 2012 qui mêlait pêle-mêle le rock et le métal, ce dernier album est un retour aux sources que le rappeur allemand juge nécessaire. Aussi authentique et engagé mais moins virulent que ses productions du passé, B-Tight conçoit Retro comme un pur instant de bonheur en retrouvant ses influences des années passées. Nul doute que la collaboration avec les rappeurs Eko, Sido et Tony- D y est pour beaucoup, mais B-Tight juge nécessaire de reprendre ses anciens morceaux lors de ses futures tournées. Mélangeant les influences rock et rap hardcore, le dernier opus du rappeur s’impose déjà comme une référence sur la scène du Hip-Hop allemand.

Photo DR