fbpx
Culture
Partager sur

Nekfeu ambassadeur du hip-hop français ?

Nekfeu ambassadeur du hip-hop français ?
Partager
Partager sur Facebook

Après avoir fait un carton avec son premier album solo et avoir accumulé les vues sur ses clips, il ajoute une corde à son arc

Le 7 Novembre prochain aura lieu la célèbre remise de récompenses des NRJ Music Awards. Regroupant différents titres, elle récompense les meilleurs artistes de l’année selon les votes du public sur internet. Et cette année, pour la catégorie « Révelation française de l’année » les nominés sont: Lilian Renaud, Louane, Marina Kaye, The Avener, Vianney et, seul représentant du hip-hop français, Nekfeu. Le jeune homme sera donc le porte parole de la culture rap en France.

Retour sur le parcours de Nekfeu

Ken Samaras, de son vrai nom, est un jeune homme né en 1990 et est d’origine grecque. Il commence à poser en 2001 avec ses amis, sans grande prétention, et c’est à la même époque que ses camarades le surnomme Nek. Puis les années ont passées et le parisien a commencé à se faire un nom dans le milieu underground du rap. Il monte avec ses amis un premier groupe, le S-Crew, et commence à saigner les open mics de Paris. Sorte de réunion où tous les amoureux des mots et de la musique se rassemblent pour poser des textes et freestyler. On le découvre sur internet il y a quatre ou cinq ans au côté d’un collectif de rappeurs, l’Entourage, dans lequel on retrouve Alpha Wann, Deen Burbigo ou encore Jazzy Bazz. Le jeune homme rencontre son premier succès en 2011 lors de l’un des affrontements du Rap Contenders, une célèbre battle de punchlines. Il rencontre alors le rappeur Logik Konstatine. Agé d’à peine 20 ans, avec une dégaine loin d’être celle d’un gangster bling-bling, contrairement à son adversaire, et des cheveux longs, le jeune rappeur pose des phases travaillées et pleines d’humour avec un débit impressionnant. Il écrase son concurrent et créé un début d’émeute avec sa punchline « j’gratte j’gratte et la nuit je me défoule contre tes textes, clap clap, c’est le bruit de mes boules contre tes fesses ». Son adversaire quant à lui se perd et oublie tout ce qu’il avait préparé en amont. Avec ce qu’il faut d’arrogance, autant dans le Rap Contenders que dans ses textes, Nekfeu s’impose petit à petit en postant de nombreux freestyles et morceaux qu’il enregistre avec ses amis. C’est avec 1995 que le jeune homme se fera connaître un peu mieux du grand public, leur premier EP La Source sort en 2012 et fait un carton. Accompagné d’Areno Jazz, Sneazzy West, Alpha Wann, Hologram Lo’ et Fonky Flav’, il enchaîne les concerts. Et n’allez pas croire que Feu est le premier album sur lequel le jeune homme ait travaillé. Il sort Paris Sud Minute avec 1995, Seine Zoo avec le S-Crew et Jeunes Entrepreneurs avec L’Entourage !

Nekfeu démocratise le rap français

Nekfeu débarquait le 8 juin dernier avec son premier album solo, qu’il peaufinait depuis un certain temps. Il sort le clip On Verra, qui cumule plus de 7 millions de vue en à peine un mois, et qui quatre mois plus tard en cumule 34 000 000. L’album est certifié disque d’or en seulement trois semaines et Ken signe là le meilleur démarrage de l’histoire pour un premier album. Un succès qui ne fait qu’augmenter à mesure que le temps passe. Il clippe par la suite les morceaux Martin Eden et Ma Dope qui connaissent également beaucoup de succès. Au mois de novembre il représentera le rap français dans la catégorie « Révélation de l’année ». Pour voter il vous suffit d’aller sur le site internet nrjmusicawards.nrj.fr.