fbpx
Culture
Partager sur

Médine dévoile « Démineur », un album surprise !

Rufyo: le rappeur mystérieux sort sa mixtape « 00h92 »

Médine sort Démineur. Un projet inédit, qui marque le retour de l'artiste en indépendance, avec toujours autant d'engagement dans les textes

« Je suis pas le sauveur du monde. Rien qu’un démineur qu’on a pris pour un poseur de bombes » rappait Médine dans le morceau Trône. Assez justement puisque 3 ans après cette parole, il s’apprête à sortir un projet intermédiaire et inédit intitulé Démineur. 10 titres composent cette oeuvre musicale qu’on pourrait d’ailleurs qualifier de pamphlet dès la première écoute. De l’engagement, de la provocation, de l’idée. Tous les ingrédients sont réunis. Ce projet est marqué par le retour en « indépendance » de Médine, loin des bureaux à dorure mais proche des siens. Une orientation qui se ressent dans ses textes puisqu’on retrouve le rappeur havrais plus énervé, incisif et direct que dans son précédent album Protest Song. Un retour à la case départ comme en témoigne l’intro Reboot. Il a redémarré les compteurs tout en prenant soin de bien s’adapter au rap actuel. On retrouve un Médine critique envers le milieu dans lequel il exerce, remonté contre les porte-paroles d’une islamophobie croissante et les intellectuels soi-disant bienpensants.

Très énergique, Médine s’imbrique dans de nombreux sujets. Il prône une liberté d’expression sans deux poids, deux mesures dans Speaker Corner, et critique la laïcité actuelle appliquée en France dans le titre désormais polémique Don’t Laïk. Des morceaux plus calmes comme l’hommage à Kery James Ali X ou Gaza Soccer Beach viennent s’entremêler et rappellent une nouvelle fois que Médine est un lyriciste confirmé sur lequel nous devons compter. Le projet Démineur est entièrement produit par Bullet Proof Music qui a su parfaitement s’associer à Médine en lui proposant des productions évolutives et ancrées dans leur temps. On notera en particulier la magnifique composition faite sur le titre éponyme Démineur où le rappeur vient désamorcer pour une énième foi sdes préjugés en forme de câble électrique. On n’en attendait pas moins de la part de Médine qui signe ici un retour (re)marqué en indépendant, sans promotion, juste avec l’appuie de sa volonté de déminer.

Communiqué.