fbpx
Culture
Partager sur

Médine au Bataclan: Critiqué par certaines personnalités politiques, il répond et s’en prend à l’extrême droite!

Médine au Bataclan: Critiqué par certaines personnalités politiques, il répond et s'en prend à l'extrême droite!

Médine doit se produire au Bataclan mais sa venue est critiquée par des personnalités politiques. Agacé, le rappeur répond et s'en prend à l'extrême droite!

Médine doit se produire au Bataclan mais sa venue est critiquée par des personnalités politiques. Agacé, le rappeur répond et s’en prend à l’extrême droite!

En octobre, le rappeur Médine doit se produire au Bataclan, la salle où les attentats du 13 novembre se sont produits. Pourtant, certaines personnalités politiques critiquent sa venue. Le rappeur décide donc de répondre! MCE vous dit tout.

Médine au Bataclan

Les attaques au Bataclan ont marqué la nation. Netflix a d’ailleurs sorti un documentaire en trois parties sur l’attentat. Le rappeur Médine doit se produire dans la salle de concert en octobre prochain. Pourtant depuis quelques jours, certaines personnalités politiques critiquent sa venue. Qui sont-elles ? Marine Le Pen mais aussi la députée de la majorité Aurore Bergé. Ces deux femmes déclarent publiquement qu’elles protestent contre la venue du rappeur.

Suite à ces critiques, le rappeur répond ce lundi 11 juin. Agacé, il décide de poster un message sur ses réseaux sociaux. Le jeune homme ne cédera pas à la pression et se produira tout de même au Bataclan dans les mois à venir.

Médine répond!

Après ces critiques, le rappeur n’allait pas rester sans rien faire. Il décide alors de répondre. Il déclare : »Je renouvelle mes condamnations passées à l’égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes, et assure avec la plus grande sincérité l’ensemble des familles des victimes de mon profond soutien. » Cependant, le rappeur ne s’arrête pas là.

En effet, Médine décide de répliquer comme il se doit et de répondre à l’extrême droite, qui tente selon lui « d’instrumentaliser la douleur des victimes et de leur famille ». Alors, que dit-il? Et bien, Médine termine donc son message en posant la question : « Allons-nous laisser l’extrême droite dicter la programmation de nos salles de concerts voire plus généralement limiter notre liberté d’expression ? »