fbpx
Culture
Partager sur

Maître Gims lance « Bella Water », une eau minérale pour un projet humanitaire en Afrique

Maître Gims feat Niska: « Sappés comme jamais » bientôt dévoilé !

Maître Gims se lance dans l'humanitaire et sort une eau minérale. Les dons serviront à construire des puits en Afrique

Maître Gims travaille d’arrache-pied. L’artiste aura du pains sur la planche les mois à venir. Alors qu’il sortira son album M.C.A.R le 28 août prochain, un autre terrain que celui de la musique devrait lui prendre du temps: l’humanitaire. En marge de son concert donné au Marrakech du Rire 2015, il a accordé un entretien à Skyrock. L’occasion d’évoquer ses projets à venir.

Un projet humanitaire pour l’Afrique

Au micro de Fred Musa, Maître Gims a évoqué un sujet particulier, et qui lui tient à cœur: un projet humanitaire. Il révèle qu’il lance prochainement Bella Water, une eau minérale en partenariat avec sa fondation Eau De Terre. Objectif: faciliter l’accès à l’eau potable aux populations africaines. Une partie des dons servira à construire des puits partout en Afrique, révèle l’artiste qui entend bien « sensibiliser les gens » sur ce sujet. Pour mettre en place ce projet, Maître Gims explique qu’il a reçu l’aide d’un « ancien ministre français », sans révéler son nom.

Maître Gims: un artiste complet

Niveau musique, Maître Gims dévoilera un nouveau titre samedi 20 juin: Melynda Gates. Un titre extrait de la pilule rouge de son album. Pour rappel, le leader de la Sexion d’Assaut balancera un album inédit divisé en deux parties: une purement hip-hop, et une pop/urbaine. Un concept innovant, attendu au tournant. Après Melynda Gtaes, ce sera au tour de Laisse passer d’être dévoilé. Un son parfait pour l’été, souligne l’artiste, pour prouver (si certains en doutaient encore) qu’il est un artiste complet, chanteur mais avant-tout rappeur. « Faire un album qui a plu au grand public m’a permis de m’ouvrir à plein de choses et j’en suis très content. Avec ce nouveau projet, je veux rappeler que je suis un rappeur à la base, toujours en compétition pour être le meilleur (…) Que les gens le prennent comme de l’orgueil ou de l’autosuffisance : avec ce que je vais faire dans la pilule rouge, je ne vois pas qui fera mieux, rapologiquement parlant », a-t-il confié au quotidien Minutes.