Culture
Partager sur

M Pokora: son retour en grande pompe ne serait-il pas un peu too much ?

M Pokora son retour en grande pompe ne serait-il pas un peu too muchgrande
Partage
Partager sur Facebook

M Pokora n’a pas lésiné sur les moyens pour annoncer sa prochaine tournée, Pyramide Tour. Mais n’en ferait-il pas un tout petit peu trop ?

M Pokora dort dans une eau pourpre, renvoyant à une sinécure tant méritée. Mais même au repos, il se remémore les meilleurs moments de ses shows dantesques. La foule en délire, l’accomplissement d’être sur scène… Le manque est évident. Le blondinet est fin prêt à sortir de sa pyramide, comme un puissant (et cheap) halo le prouve en crevant l’écran. Ce scénario n’est autre que celui du dernier et clinquant teaser de « Pyramide Tour », la prochaine tournée annoncée par l’artiste le 20 novembre dernier. Si la vidéo n’a pas cassé internet (elle ne compte même pas 100 000 clics), vous n’avez pas pu passer à côté. Tant elle est… grotesque (sorry, not sorry). Si bien qu’à la rédaction de MCE, on s’est posé la question. On l’aime bien, l’ami M Pokora, mais n’en ferait-il aussi pas un peu trop ?

M Pokora se la joue à l’américaine

« Bien plus qu’un concert ». Voici ce que promet la voix off qui accompagne la publicité de sa tournée, à voir sur TF1. M Pokora n’a peur de rien et pour soigner son comeback, ne se prive d’absolument aucune fantaisie. D’aucun superlatif. Il est admirable de voir un chanteur français aussi ambitieux, ce n’est pas faux. Mais toutes ces fioritures pourraient aussi donner un amer goût de prétention. D’abord, et surtout, parce qu’encore une fois, le jeune homme se prend pour ce qu’il n’est pas.

Ici, il la joue artiste à l’américaine, effets spéciaux à gogo. Si bien que sur le plateau de « Les terriens du samedi », le chroniqueur Yann Moix s’est fait une joie de démonter l’affiche du spectacle. « C’est un mélange de couverture de manuel de scientologie, de pochette d’album d’Iron Maiden, de jaquette de cyber porno et d’affiche de bowling karaoké au centre commercial de Vélizy 2… ». C’est un peu fort de café (surtout de la part de monsieur Moix, pas une référence en terme de bon goût) mais… pas totalement faux. Voire même assez vrai.

M Pokora, pas à l’abri d’un nouvel échec

Et puis, faut-il vraiment vous rappeler comment la première immersion du frenchy outre-Atlantique s’est-elle achevée ? Allez, piqûre de rappel. Désireux d’incarner le Justin Timberlake local, celui qui voulait devenir footballeur s’est payé les services du producteur du moment. À savoir Timbaland. Avec lui, il signe « MP3 », une galette entièrement dans la langue de Shakespeare. L’impensable, le rêve. Le premier single extrait de l’opus, « Dangerous », fonctionne à fond les turbines.

Mais ceux qui suivent (dont « Catch me if you can » avec Julie Ricci en guest) sont des échecs cuisants. Pour ne pas dire gênants. Pour l’ami Pokora, c’est le début d’une longue traversée du désert. Jusqu’à sa résurrection grâce à sa participation au show « Danse avec les stars ». La suite, tout le monde la connaît. Le blondinet redevient le chanteur favori des midinettes, notamment grâce à des reprises de Jean-Jacques Goldman et Claude François. Pour mémoire, l’opus consacré à ce dernier, « My way », s’est écoulé à 600 000 copies en France. À l’ère de la crise du disque, la performance est plus qu’honorable, pour ne pas dire incroyable.

Seulement voilà, c’est aussi ceci qui nous fait douter. À quelle sauce M Pokora va-t-il nous manger cette fois-ci ? Qui va-t-il reprendre ? Michel Berger ? Florent Pagny ? Francky Vincent ? De qui va-t-il s’inspirer ? The weeknd ? Prince ? En dépit de scores admirables et d’une puissante communauté d’admirateurs, c’est là où le bât blesse. À 33 ans, on ne saurait toujours pas dire qui est M Pokora. Quel est son style ? Sa singularité ? Peut-il briller, loin des inspirations et des reprises ?

M Pokora, numéro 1 des spectacles malgré les critiques

Toutefois, et il faut bien le reconnaître, les fans sont (et seront) au rendez-vous. Comme toujours, un saut sur les internets suffit à s’en rendre compte. Forums et pages de commentaires sont peuplés de cris du cœur de la part des fans. Qui comptaient apparemment les mois d’absence de leur idole (environs dix selon leur estimation). C’est au final très peu mais déjà trop pour eux ! Et surtout assez pour suscité l’envie. Bien joué MP.

Preuve en est, le chanteur est d’ores et déjà le numéro 1 catégorie spectacles en hexagone. La billetterie a officiellement été ouverte le 29 novembre. Et les aficionados n’ont pas hésité aussi bien longtemps avant de se précipiter pour choper leur billet. Un véritable exploit, d’autant plus que pour promouvoir cette nouvelle série de concerts, M Pokora n’a pas fait grand chose.

Point d’extrait de clip. Aucun single à l’horizon. Juste du bouche-à-oreille épaulé par le fameux teaser décrit plus haut, donc. Autant dire que le trentenaire n’a pas intérêt à décevoir son public. Le mystère les a ameuté, certes. Mais un disque décevant pourrait, assurément, les faire fuir. Réponse dans quelques semaines/mois donc…

Mélissa Chevreuil