fbpx
Culture
Partager sur

Lefa balance: « il y a toujours eu des racistes en France »

Lefa balance: « il y a toujours eu des racistes en France »

Lefa donne son avis sur le racisme en France, auquel il a longtemps été confronté

De retour sur le devant de la scène cette année, Lefa fait le bilan après trois années d’absence. Le rappeur a sorti l’album Monsieur Fall. Un pus qui a reçu un bel accueil, et dans lequel le rappeur montre qu’il n’a rien perdu de son talent.

Lefa réagit aux polémiques et au racisme

Lefa s’est retiré du rap il y a quelques années, après un ras-le-bol. Soumis aux polémiques et critiques en tout genre, le rappeur n’a pas su faire face. Le rappeur a préféré s’éloigner du monde de la musique et se consacrer à sa vie de famille. « Quand tu es en haut, on cherchera toujours à te faire chier. En ce moment, c’est vrai que ça fait beaucoup. Il y a toujours eu des racistes en France mais c’est une minorité. Nous, enfants d’immigrés, on ne peut pas cracher sur la France, on a grandi ici. On ne peut pas résumer le pays à ça… Il y a des racistes, c’est des cons, qu’est-ce que tu veux faire à ça ? Les gens originaires d’autres continents peuvent se sentir offensés mais il ne faut pas s’arrêter à ça et être plus intelligents », révèle-t-il au micro de Booska-P.

Le retour de la Sexion d ‘assaut cette année?

ais aujourd’hui, Lefa est plus armés que jamais, et bien déterminé à rester dans le Game. Il sortira même un album avec la Sexion d’Assaut intitulé « Le retour des rois ». « Il y a encore des membres qui doivent sortir leurs solos mais ça va venir. Les gens l’attendent tellement qu’on est obligés de le faire ! Vous nous faites chier avec le retour de la Sexion, on veut du fric ! Même nous, ça commence à nous manquer. Quand on était en groupe, on pensait aux solos mais maintenant, tout le monde veut retrouver la Sexion. On aime vraiment se retrouver, on est une famille même s’il y a eu des petites disputes. On est tous ensemble et on veut faire Le retour des rois aux States. On s’est toujours fixé de grands objectifs… Si on sent qu’on peut faire un Stade de France, on va le faire », confie-t-il.