MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Culture
Partager sur

Kaaris rêve de collaborer avec le rappeur Jay-Z ! (Interview)

Partage
Partager sur Facebook

Les thèmes de son nouvel album, son bébé, ses débuts, ses projets, ses rêves, ... Le rappeur Kaaris s'est confié au micro de MCE !

A l’occasion de la sortie de son nouvel album, « Okou Gnakouri » (11/11), le rappeur Kaaris se prête au jeu des questions/réponses !

« On veut tous sortir du ghetto »

D’où t’es venu l’idée de faire du rap ?
Alors, j’ai commencé le rap en 1999 dans le quartier de Châtelet Les Halles. Il y avait des rounds freestyles et je plaçais mon freestyle. Un jour je suis parti aux Etats-Unis, j’ai écouté du rap. En 1999 je suis parti à New-York, j’ai écouté beaucoup de rap. J’avais un cousin qui avait beaucoup de CD là-bas et j’écoutais des albums de Nas en boucle et ça m’a donné envie de faire du rap.

Okou Gnakouri est ton nom dans la vie, ainsi que le nom de ton album, pourquoi avoir choisi ce nom ?
Je trouve que c’est l’album qui me ressemble le plus parce que je l’ai fait tout seul et j’ai pris des risques sur certains sons par rapport à ce que je fais d’habitude. Voilà pourquoi je me suis dis que c’est comme ça qu’il doit s’appeler.

Dans la chanson « Le Sang », tu penses que le rap peut mener à l’ascension sociale ?
Il y a peu de gens qui vivent du rap en vérité, mais le peu qui en vivent ont quand même réussi à sortir du ghetto et quand quelqu’un sort du ghetto on est content, quoi. Je pense que c’est ce qu’on veut tous. On veut tous sortir du ghetto en vérité. On aspire tous à faire un tour dans les beaux quartiers et acheter de bons trucs, on a tous envie de ça !

« Je parle de l’amour avec un grand A »

Dans « Blow » tu dis « A la street je suis fiancé », tu restes donc malgré tout attaché à ton quartier ?
J’ai grandi à Sevran donc je pense que je serai amené tout au long de ma vie à revenir là-bas.

Dans « Nador » tu fais une dédicace à Lacrim, il te manque ?
Je pense pas qu’il me manque à moi plus qu’à ses proches. Je pense qu’il manque au rap français et je pense que placer une petit dédicace à quelqu’un que t’as connu et avec qui t’as eu un bon ressenti… Parce que quand je l’avais rencontré on a eu un bon feeling, j’ai l’impression que c’est quelqu’un que très simple, très accessible. Donc voilà, j’ai placé cette petite dédicace ; un petit clin d’œil au poto, quoi !
>> Plus d’infos sur le son « Nador » de Kaaris !

Le morceau « Jack Uzi » est-il dédié aux femmes ?
C’est pas que pour les femmes. Je pense que l’amour c’est pas que l’amour homme/femme. Ça peut être mère/fils, mère/fille, dans l’amitié… Je parle de tout ça, de l’amour avec un grand A et pas que celui du couple.

Avec son nouvel album, Kaaris prend des risques

Dans « Contact » tu sembles apaisé, la paternité t-a t’elle attendri ?
Non, ça a changé ma manière de voir le monde et de voir ma vie et d’appréhender les choses de la vie mais ça a pas changé ma musique. Je dissocie bien les deux.

Pourquoi as-tu choisi de mêler plusieurs sonorités dans ton album ?
Je voulais prendre des risques. En fait, je voulais m’essayer à autre chose et je pense que j’ai bien fait. Ça n’engage que moi mais je pense que les morceaux sont réussis !

Avec qui aimerais-tu collaborer ?
Jay-Z ça serait bien ! Après il y en a plein d’autres, je pourrais en citer des dizaines, mais avec Jay-Z j’ai vraiment tapé le plus haut. C’est l’inaccessible.

Quels sont tes projets à venir ?
On entame une tournée, il y a le clip avec le feat. avec Gucci Mane qui sort tout à l’heure (interview réalisée le 10/11). Il y a le clip de « Tchoin » qui va arriver, on va aussi peut-être faire le clip de « Poussière » et là je vais entrer en studio pour enchaîner un autre projet. Le film va arriver, « Overdrive ». Et il y a peut-être mon bébé qui va faire ses dents !

Autres vidéos recommandées pour vous