fbpx
Culture
Partager sur

Justin Bieber: son clip «Lonely» avec Jacob Tremblay est enfin sorti !

C'est officiel. Justin Bieber a révélé sur les réseaux sociaux la sortie de son nouveau clip "Lonely" avec Jacob Tremblay en guest star.

Et un clip de plus pour Justin Bieber. Le chanteur canadien est décidé à gâter ses fans en cette fin d’année en dévoilant le clip Lonely, dont Jacob Tremblay campe le rôle principal.

Le morceau se veut donc être très mélancolique. Ce dernier se confie donc sur son mal-être d’enfant star.

Révélé à l’âge de 15 ans par Scooter Braun, qui deviendra son manager, le jeune devient très vite une star. Avec sa coupe de cheveux symbolique et son « swag », l’artiste a connu une ascension fulgurante, donc.

Un mois seulement après la sortie de Holy, son morceau avec Chance The Rapper, Justin Bieber revient donc sur le devant de la scène. Et ce clip est une réussite.

Les paroles de la chanson sont d’ailleurs plus qu’équivoques, donc. « Tout le monde connaît mon nom maintenant, mais c’est toujours étrange. Je me regarde longuement dans le miroir, mais je vois un étranger », chante-t-il.

Le clip Lonely de Justin Bieber avec Jacob Tremblay est sorti
Le clip Lonely de Justin Bieber avec Jacob Tremblay est sorti

Justin Bieber choisit Jacob Tremblay pour son clip Lonely

Et le refrain fait lui aussi sens. Il chante ainsi : « J’ai tout, mais personne ne m’écoute. Je suis si seul, putain. Je suis si seul, si seul […] »

Le clip a été tourné en un seul plan séquence. Et l’artiste canadien a fait appel à l’acteur Jacob Tremblay pour incarner un Justin Bieber enfant.

Même mèche de cheveux sur le côté, même vêtements que ceux portés par Justin Bieber sur la pochette de son Believe Tour. Le chanteur plonge ses fans dix ans en arrière, donc.

Dans le clip, on suit le jeune Justin Bieber alors qu’il se rend sur une scène immense. Seul, comme il le chante, ce dernier ne sait pas comment faire face à tout ce qu’il se passe autour de lui.

Sur ce morceau, Justin Bieber évoque donc la solitude qu’il l’a rongé depuis des années. Mais aussi ses nombreux passages à vide, très médiatisés, donc.