fbpx
Culture
Partager sur

JuL: comment le rappeur se hisse en tête des Charts depuis 7 ans ?

JuL: comment le rappeur se hisse en tête des Charts depuis 7 ans ?

JuL a surpris la Toile avec son double album "La Machine", se plaçant encore une fois en tête des charts... Mais quel est donc son secret ?

JuL est de loin l’un des rappeurs qui a le plus percé en 7 ans. Il faut dire que le Marseillais rafle le haut des Charts depuis ses débuts… Comment fait-il pour remporter tous ces prix ? MCE TV vous dit tout de A à Z.

Cheveux rasés sur les côtés, crête soignée et décolorée… Julien Mari, ou plutôt « JuL«  pour les intimes, n’est plus à présenter.

Véritable OVNI du rap français, le Phocéen a très vite gagné sa notoriété dans un paysage déjà occupé par des rappeurs de renom. Rythmes simples et entêtants, auto-tune et versets de rap, son style séduit alors tout une communauté !

Jour après jour, mois après mois, année après année, JuL devient omniprésent. Au point où il est alors impossible de ne pas avoir déjà entendu sa musique !

Et ça ne s’arrête pas là ! Celui qui s’est fait connaître avec « Wesh alors » n’a pas fini d’étonner et arrive en tête des charts. De quoi faire pâlir même les meilleurs du rap game ! Un succès qui ne cesse alors de se renouveler depuis près de 7 ans.

De « Dans ma paranoïa » à « La Machine », en passant par « l’OVNI », comment le rappeur s’est-il imposé dans le haut du panier en si peu de temps ? On vous décrypte la recette de JuL.

JuL: comment le rappeur se hisse en tête des Charts depuis 6 ans ?
JuL: comment le rappeur se hisse en tête des Charts depuis 7 ans ?

JuL, un rappeur très prolifique dès les prémices de sa carrière

Originaire de Corse, ayant alors grandi à Marseille, celui qu’on surnommera très vite « JuL » se passionne très vite pour le rap. L’un des secrets (pas si) bien gardé du rappeur, réside dans sa cadence de production.

Très vite, il se rend compte qu’il n’est pas fait pour les études. Il abandonne donc ces dernières et enchaîne les petits boulots sur des chantiers, avant de revenir à son vrai amour : la musique. Avec ses premières paies, il finance l’achat de son matos.

Il prend alors le pseudo de « Juliano 135 », puis se fait repérer par un label, Liga One Industry. À sa grande surprise, il va vite devenir connu du grand public.

Il se sert alors de YouTube pour sortir son premier vrai single, « Sort le cross volé ». Un clip qui lui vaudra pas moins de 30 000 000 vues en l’espace de quelques semaines. Première certification pour l’artiste : disque de platine avec Dans ma paranoïa.

Depuis lors, il n’a pas arrêté d’enchaîner les tubes, mais surtout les albums. Il n’a de cesse de publier de nouveaux hits, sans jamais s’arrêter. Le business c’est le business, comme on dit !

Malgré son départ de Liga One, avec qui il fut en très mauvais termes, l’artiste continuera de s’imposer un rythme de croisière. À ce jour, la discographie de JuL ne compte pas moins de 20 albums studios, depuis 2014.

Pour contenter ses fans, il publie même des « albums gratuits », dont le premier compte pas moins de 30 titres. Non mécontent de son succès, il sort en juin 2020 un double album de 20 chansons : « La Machine ».

Une fois n’est pas coutume, celui-ci se place en tête des Charts ! Coïncidence ? Preuve en est qu’il reste le rappeur français le plus écouté sur Spotify et Deezer. Et ça, il le doit à sa communauté.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

La « JuL mania », un succès basé sur une solide fanbase

Si JuL en est arrivé là où il est, il le sait, c’est grâce à ses fans. Et ça, il n’a de cesse de le répéter sur ses réseaux sociaux, où il y fait sa promo.

Avec une telle communauté, aussi mobilisée, il est normal que JuL soit disque d’or en trois jours. D’autant que l’artiste n’a plus besoin d’une maison de disque pour vendre un album.

Si le succès de JuL ne plaît pas à un grand nombre, les choses sont ce qu’elles sont. En tout cas, les chiffres ne mentent pas, et le Marseillais a toute une fanbase qui le soutient.

Il n’y a qu’à voir son compte Instagram. Dessus, l’artiste affiche 2,2 millions d’abonnés au compteur. Un compte sur lequel l’artiste mêle promo et délires, renforçant ce lien qu’il crée avec ses followers.

Car il faut le dire, l’artiste noue un lien privilégié avec ses fans. Il demandera d’ailleurs à ceux-ci de lui concocter la pochette de son futur album : « La Machine ». C’est donc l’un de ces fan art qui servira de jaquette à l’album qui se place désormais au Top Albums de Deezer.

Album qui fera un carton en 3 jours seulement. À cette date, JuL explose les compteurs : 26 109 titres vendus, avec 6% en digital et pas moins de 40% d’achats physiques et 53% d’écoutes en streaming. Une belle mi-semaine, en somme !

Pour couronner le tout, l’OVNI du rap game ira jusqu’à investir Fortnite pour s’y forger une solide communauté. Il crée alors deux maps en jeu lors de la fête de la musique. Joli coup de com !

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Julien Mari, un succès quasi unanime ?

Peut-être plus qu’aucun autre, JuL est de ces artistes qui contentent tout le monde. Outre sa communauté gargantuesque, le Phocéen a le soutien de plusieurs artistes de renom.

Le rappeur a même été validé par le roi du clash, Booba lui-même. Et aussi par l’ennemi juré de ce dernier, Kaaris ! Deux poids lourds de l’industrie… Ça force le respect.

Le Duc de Boulogne ira même jusqu’à reproduire le fameux geste propre au J. À savoir, le pouce, l’index et le majeur pointé vers le ciel, véritable marque de fabrique de l’OVNI !

Le rappeur sera aussi le seul, au côté de Soprano à être invité à la « Fête de la chanson française » en 2016, comme le rappelle le Mouv.

Le jeune rappeur de 30 ans invite aussi le non des moindres duo Bigflo et Oli sur son dernier album. Une collab qui rendra fier les deux frères toulousains.

« Ça va tourner dans les voitures, 2 aliens, 1 ovni, rendez-vous sur Saturne », écrivaient-ils sur leurs réseaux sociaux. Un plaisir partagé par Julien lui-même, qui espère que ce projet « dure » !

Qu’on aime ou qu’on aime pas, le succès de JuL est au rendez-vous. Comme le rappelle un membre de Quora, Jul est comme un « produit de consommation courant ».

« On n’écoute pas vraiment, on l’entend et ça développe cette ambiance un peu énervée, avec une pulsation bien marquée et des sons de sunthé qu’on entend partout ». Quoi qu’il en soit, ça marche !

YouTube est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.