fbpx
Culture
Partager sur

Hippocampe Fou parle de ses influences ! (EXCLU MCE)

Hippocampe Fou est un artiste à part. A mi-chemin entre rap et slam, le jeune homme veut faire partager à son public grandissant son univers décalé

MCE est allé à la rencontre d’Hippocampe Fou au Divans du monde à l’occasion du festival Aurore Montréal. Le jeune homme était accompagné de nombreux autres musiciens.

Hippocampe Fou parle de ses influences musicales

« Ma musique est un mixe de hip-hop et de chanson française. Et mes influences sont liées à ces deux courants là. Jai écouté pas mal de hip hop des années 90, Mc Solaar, IAM, NTM. J’ai découvert, redécouvert la chanson français des années 50/60, donc tu as Jacques Brel, Barabara, Georges Brassens, Jacques Dutronc et il y a déjà que des gens qui font ça et qui du coup sont des grosses influences aussi, ils m’ont montré un peu le chemin. » Et oui Hippocampe Fou se nourrit de toutes sortes d’influences pour construire sa musique céleste. Un rêveur qui emporte l’auditeur dans son univers bien particulier, un univers qui lui est propre et ne ressemble à aucun autre.

Hippocampe Fou parle des thèmes qu’il aime aborder

Et le jeune homme s’inspire de tout un tas de sujets différents pour écrire ses textes et les imbriquer dans cet univers si particulier. « Il y a des thèmes qui m’obsèdent un peu, par exemple, le fait de vieillir, la rupture, la perte de l’enfance tu vois, c’est la perte de l’innocence, et le côté rêveur que j’essaie de garder ! L’idée maintenant aussi c’est que quand je trouve un thème, vu qu’il y a des gens qui écrivent des morceaux et des bouquins et qui font des films depuis des années, ça a sans doute été traité mais je vais essayé de trouver mon angle d’attaque, mon point de vue, pour que ça ne ressemble qu’à moi et pas à ce que d’autres ont déjà fait ! »