fbpx
Culture
Partager sur

Gradur veut montrer qu’il est capable d’autre chose ! (vidéo)

Gradur veut montrer qu’il est capable d’autre chose ! (vidéo)

Gradur vient de sortir Sheguey Vara 2, sa nouvelle mixtape, l'occasion de faire le point sur son évolution artistique depuis le volume 1

Gradur sortait la semaine dernière son dernier projet, SHeguey Vara 2. Un projet très attendu par les fans qui s’impatientaient. Enfin la date avait déjà avait été reculée une fois. Le jeune homme est revenu avec un projet inattendu qui a ravi tous les fans.

Gradur: retour sur la success story

Gradur vous l’avez découvert il y a un an environ. Militaire de carrière, le jeune homme considérait le rap comme un passe temps plus que comme une vocation. Alors qu’il écrivait pour le plaisir, il commence a dévoiler certains de ses morceaux sur les réseaux sociaux, son arme de prédilection pour propager sa musique. Et cela fonctionne ! Grâce à un remix d’un morceau de Booba, le Duc remarque le Sheguey et le qualifie même de « relève du rap français ». Une victoire pour le jeune rappeur en devenir. En Février dernier il dévoile son tout premier album L’Homme au Bob qui connaît un très succès. Sur cette réussite, Gradur se retire un peu du devant de la scène, mais n’oublie pas de clipper la plupart des morceaux de l’album. Les fans se languissent alors de revoir leur rappeur préféré, qui utilise maintenant Instagram et Snapchat pour communiquer avec eux. Il revient, plus fort que jamais, et dévoile une mixtape sous forme de double CD où il invite les poids lourds du rap français: Nekfeu, Booba, Niska, Lacrim, Black M, Jul ou encore Alonzo.

Gradur voulait montrer qu’il était capable de faire des choses différentes

Et la grande surprise de ce projet, c’est la diversité des styles. Des sons trap, des sons de loveur, mais aussi des instrus et des lyrics plus travaillés qu’avant, Gradur a surpris son auditoire. L’Homme au Bob n’hésite pas à élargir ses horizons musicaux et artistiques. Comme un besoin de prouver qu’il n’est pas une phénomène éphémère. Pari réussi, puisque le jeune assoit un peu plus chaque jour sa place dans le rap game français. C’est au micro de Rapelite, le site spécialisé, qu’il confie « Il faut qu’on puisse dire ‘il chante aussi bien que untel’ […] Cette mixtape c’est un projet de transition pour que les gens ils puissent se dire ‘ouais on peut accepter que Gradur il peut rapper, il peut traper, il peut chanter’ ».