fbpx
Culture
Partager sur

Booba se confie: « j’ai pris goût à la muscu en prison ! »

Booba: son concert à Bercy est presque complet !

Booba donne ses astuces sport. Le rappeur explique d'où lui vient sa passion pour le sport

Le rappeur Booba, qui a sorti son nouvel album DUC en avril dernier, est aussi un véritable sportif ! Jeune homme mince au début de sa carrière, le Duc de Boulogne est devenu un véritable tas de muscles. son hygiène de vie, sa passion pour le sport… il s’est confié au magazine Men’s Health.

Booba en dit plus sur ses passions!

Si le rappeur a confié recemment être fan de l’architecture:

« J’aime beaucoup l’architecture. Les grosses villas. J’aime beaucoup les buildings! C’est peut -être à force de voyager, de voir beaucoup d’environnements différents. C’est clair que si tu restes à la campagne, l’architecture ne te dira pas grand chose.Quand tu regardes bien dans une Lamborghini, la coupe même le moteur, l’intérieur c’est de l’art! C’est une sculpture ambulante. Le textile aussi pour moi c’est de l’art. La haute couture ou même les vêtements en général, les découpes, les couleurs, les motifs, le graphisme. C’est ce que j’apprécie le plus! »

Il y a une autre passion, dont il ne s’en passe pas, c’est le sport ! Sur son compte Instagram il partage très souvent les photos de ses séances de sport avec son coach à Miami city!

« En taule, il n’y a pas de programme »

Lors de l’entretien au magazine Men’s Healt, il explique que c’est en prison qu’il a pris goût à la muscu:

« La muscu, j’ai commencé en prison. En ce moment, j’essaie de faire trois ou quatre séances de muscu par semaine et deux séances de boxe thaïe. En taule, il n’y a pas de programme. Tu fais des pompes, des tractions. Tu n’as accès à la salle qu’une fois ou deux par semaine. C’est là que j’y ai pris goût. »

Et pour les fans de B20 qui aimeraient suivre sa routine sportive, il donne les les secrets de son corps de rêve:

« J’ai un coach. Le lundi, on fait pecs, triceps et mollets, le mardi dos et biceps, le mercredi les jambes, le jeudi épaules et trapèzes. Et le vendredi, c’est séances de bras. Je ne fais pas beaucoup d’échauffement, cinq minutes maximum. Ensuite, les reps, entre huit et douze, avec peu de temps de repos. Dire combien je soulève, c’est en « pounds », alors je ne maîtrise pas.Ce que je sais,c’est qu’au développé couché, je peux aller jusqu’à 150 kg, sur deux ou trois reps. À la presse, je peux mettre beaucoup : 24 plaques de 45 pounds (20 kg environ). »

Photosdr@google