fbpx
Culture
Partager sur

Booba: sa petite Luna a bien grandi!

Booba: sa petite Luna a bien grandi!

Booba publie une nouvelle photo de sa fille Luna. Toujours aussi mignonne, la fillette a bien grandi

Booba est un papa gaga de ses deux enfants Luna et Omar. Encore en bas âge, les deux enfants semblent faire le bonheur de leur père. Il n’hésite pas à les afficher sur son compte Instagram régulièrement. L’occasion pour les fans de l’artiste de constater que les deux enfants grandissent rapidement. Booba dévoile une nouvelle photo de se fillette Luna. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a bien grandi et ressemble comme deux gouttes d’eau à son papa.

Une photo publiée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

Son nouveau statut de chef de famille influence sa musique et surtout sa vision de la vie comme il le confiait il y a quelques semaine au site Oklm.com (qui lui appartient ndlr): « Être père et avoir une famille, ça me donne encore plus de motivation. Quand je les regarde, ça me donne envie de réussir pour eux. Je ne vis plus vraiment pour moi. (…) Mon but dans la vie,c’est de vivre le plus longtemps possible et de m’occuper d’eux du mieux possible. Donc ma carrière, je la prends encore plus au sérieux, j’ai encore plus envie de réussir parce que je suis plus tout seul », révèle Booba. Comment ses enfants vivront le fait d’avoir Booba comme père? Le rappeur a sa petite idée: « Ça sera super facile, parce qu’ils habiteront pas en France déjà, donc ils sont incognito et ils sont tranquilles. J’estime être un bon père », donc ça va, conclut le rappeur.

Booba motivé par les clashs

Dans cette même interview, B2O revient sur ses différents clashs. « Être numéro 1 pour moi, c’est un devoir. Je peux échouer, mais dans ma tête, je dois être numéro 1, d’être meilleur », lance Booba. Quoi de mieux qu’un clash pour prouver qu’il est le meilleur. Et des clashs, Booba en a connu. Rohff, Kaaris, La Fouine, Dma16… la liste des rappeurs qui se sont frotté à Booba est longue.« Les clashs, ça ne m’a pas vraiment dérangé dans la mesure où je les gagne. Ça m’a même motivé. Ça m’a fait faire quelques morceaux qui sont devenus des classiques comme AC Milan etc… Au final, ça m’a donné un petit coup de boost. Après si j’avais perdu les clashs ça aurait été autre chose, là ça m’aurait fatigué, mais c’est plutôt moi qui fatigue les autres »