Culture
Partager sur

Booba dévoile son prochain feat de manière détournée

Booba dévoile son prochain feat de manière détournée
Partager
Partager sur Facebook

Alors que Booba vient de sortir de prison, il poste une première publication sur Instagram et, par la même occasion, dévoile son prochain feat !

Booba est de retour ! Après avoir été libéré le jeudi 23 août, le rappeur revient sur Instagram. Ainsi, B2O lâche une nouvelle publication où il dévoile aussi son prochain feat de manière détournée. MCE TV vous donne tous les détails !

L’air de rien, Booba révèle son prochain feat

A peine sorti de prison, Booba reprend du service sur son réseau social préféré : Instagram. Ainsi, le rappeur met en ligne une courte vidéo où on peut entendre l’extrait d’un nouveau son signé Bramsito : « Problème ». Seulement, on observe qu’au-dessus de cette track se trouve un morceau intitulé « MAP MAES x KOPP-05 ». Tout laisse à croire qu’il s’agit du prochain feat de Booba ! A noter que les deux hommes s’apprécient beaucoup et le montrent souvent sur les réseaux. Rien d’étonnant donc à retrouver B2O et Maes en collab’ sur un morceau. Affaire à suivre…

@bramsitoofficiel #Problème

Une publication partagée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

Booba et Kaaris remis en liberté

Suite à leur bagarre à Orly, Booba et Kaaris furent placés en détention provisoire en attendant leur jugement. Jeudi 23 août, on apprenait que les rappeurs se retrouvent en liberté sous contrôle judiciaire ! En effet, on le rappelle, les deux hommes devaient rester en prison jusqu’à la date de leur procès. Une décision de justice permet donc à B2O et K2A d’être en liberté sous contrôle judiciaire.

Selon Le Parisien, « Les juges ont accepté de libérer les deux artistes, en les plaçant sous contrôle judiciaire. » De plus, les rappeurs devront chacun verser 30 000 €. Comme ils sont sous contrôle judiciaire, ils ne devront pas quitter le territoire jusqu’à leur procès. L’avocat de Kaaris, Yassine Yakouti, déclare : « La levée d’écrou devrait intervenir dans la matinée. » Un autre conseiller de Kaaris, Me David-Olivier Kaminski, ajoute : « En matière de comparution immédiate, la détention se justifie lorsque les faits sont gravissimes. Or cette bagarre a entraîné moins de 8 jours d’ITT et les garanties de représentations sont parfaites. »