fbpx
Culture
Partager sur

Booba: Cortex payé pour le clasher?

Booba: Cortex payé pour la clasher?

Booba a déjà eu différents clashs avec Cortex. Le Duc avait même porté plainte contre le rappeur qui avait reçu l'interdiction d'approcher B2o

Booba a de nombreux détracteurs, forcément, à force de s’attaquer à tout le monde, le roi du clash s’est mis quelques rappeurs à dos. Après avoir eu quelques différents avec Cortex, l’histoire a pris fin, réglée par la justice. Le Duc de Boulogne a porté plainte contre Cortex qui a maintenant interdiction de se rendre à Miami, la ville où Booba vit.

Booba et Cortex, un clash qui dure

Booba avait pris les devants et après avoir réussi à obtenir l’interdiction pour Cortex de se rendre à Miami, il avait déclaré que le jeune homme serait en réalité payé par la Fouine et Rohff pour le clasher et être sur son dos. Cortex avait alors twitté « Ce boufon de @booba raconte dans son entourage à Miami que si je le clash que CEST @rohff et @lafouine78 qui mon payé pour faire Ca boloss ». Il ajoute quelques heures plus tard sur twitter « Donc hier j’ai eu @booba au téléphone ont c’est donné rendez-vous dans un club a NewYork il est pas venu il a peur de moi !!! ». Un éternel clash dont le dénouement semble bien lointain.

Booba l’éternel clasheur

En effet Booba enchaîne les altercations ses derniers temps, et on entend plus parler de lui pour ses clashs avec d’autres artistes que pour sa musique. Après le différent avec DJ Skorp le mois dernier, entre le beatmaker et Benash, de 40000 Gang, les petits protégés du Duc, il a eu le différent avec Saïd Taghmaoui, l’acteur emblématique du film la Haine, sortit en 1995. On avait pu le voir aussi clasher pour la énième fois le rappeur du 94 Rohff, sur son titre Sans Forcer 94.0. Rohff avait d’ailleurs décidé de répondre à B2o par un tweet « Ils comprennent quedalle au RAP US je l’avais prédis bizarre Gil Green A tout compris lui! #Encore10pigesAuUStyArriveraPeutEtre ». Un message qui, on peut l’imaginer, était destiné à Booba. Des conflits qui perdurent et dont le public ne se lasse pas.