fbpx
Culture
Partager sur

Bon Entendeur: « Travailler avec Richard Bohringer c’est super intéressant »

Partager
Partager sur Facebook

MCE a rencontré Bon Entendeur ! Nicolas, Arnaud et Pierre nous parle de leur trio ou encore de leur rencontre avec Richard Bohringer...

Bon Entendeur c’est trois potes qui font des mixtapes un peu spéciales. Leur truc c’est de sampler des morceaux existants et de mélanger tout ça avec des discours de personnalités françaises. Ils nous expliquent tout !

Présentez-vous en quelques mots

Nicolas : Bon Entendeur c’est né il y a trois ans maintenant, lancé initialement par Arnaud, très vite rejoint par Pierre, son ami d’enfance, car tous les deux aixois, et moi dans la foulée en septembre 2013 suite à la première mixtape. Ca fait maintenant 3 ans qu’on fait des mixtapes, au départ mensuelles, maintenant un petit peu plus espacées qui ont à chaque fois pour effigie une personnalité française. Et la particularité des mixtapes, au-delà du style assez éclectique des morceaux choisis, c’est d’y intégrer des discours issus d’interviews parfois exclusives, parfois non, et de les mêler au sein d’une mixtape.

Quel est le rôle de chacun ?

Arnaud : On est assez divisés. Déjà sur la musique, on amène tous nos petites pierres à l’édifice. Coco est plus aspect digital, à gérer l’appli, le marketing, la com’, etc. Pierre c’est surtout l’aspect musique, c’est lui qui crée les mixtapes. A côté de ça, moi je m’occupe plus de la partie légale, juridique, admin.

Comment ça se passe pour faire une mixtape ?

Pierre : Chacun isole des sons de son côté, des sons qu’il a apprécié. On en fait une playlist en privé sur Soundcloud et on vote, tout simplement. A la fin on se retrouve avec une trentaine de sons, entre 25 et 30 sons pour les mixtapes. J’en propose un premier jet et ensuite c’est des allers retours. Ils me font leur retour sur des sons : à leur place, pas à leur place, les raccourcir, des choses comme ça. C’est un échange une fois que la trame de la mixtape est prête. Et la dernière étape, une fois qu’on a cerné les passages, on a rajoute un petit bout de discours dans les endroits qui nous semblent pertinents.

Comment s’est passée votre collaboration avec Richard Bohringer ?

Nicolas : Bohringer c’est un sacré personnage avec une voix particulière. Ca s’est fait très simplement, on s’est appelé, il a dit OK et puis voilà. C’était un super moment dans le studio avec lui, c’est super intéressant.

Une recette pour faire une mixtape réussie ?

Arnaud : Ca serait donc l’éclectisme musical au sein de la mixtape. L’intro et malgré tout, pour moi, la durée. Quand je vois un mix sur Soundcloud qui dure 20, 30 ou 40 minutes ça va, quand je vois des mixs de 2 heures, 3 heures, 5 heures, je clique jamais quoi. Je sais que c’est trop long, j’aurai jamais le temps d’écouter. Les transitions sont importantes aussi ouais, pour rester dedans et pas toutes les 10 minutes se dire « Ha ça pique un peu ça » ! Mais c’est vrai que c’est important, il faut que les mixtapes soient fluides et que l’écoute soit fluide. C’est les quatre éléments du coup.

Vos futurs projets ?

Nicolas : Il y en a plusieurs. Déjà, il y a le fait de continuer de proposer ce fameux « BE Show » le plus possible, dans toute la France, voire même à l’étranger dans la mesure du possible. Mais en tout cas essayer de le proposer au maximum de personnes. Enfin, le gros projet c’est proposer l’univers Bon Entendeur pour les professionnels. Que ça soit bars, hôtels, restaurants, pour qu’il y ai une ambiance musicale adaptée à leur clientèle, aux heures de pointe, etc, etc. C’est toute une offre sur laquelle on bosse en ce moment et qui est actuellement en beta-test à Paris. On espère du coup pouvoir le lancer de manière un peu plus importante dans les semaines et mois à venir. C’est un autre gros projet qu’on a à côté.