fbpx
Culture
Partager sur

Billie Eilish: son fameux « duh » est-il protégé par le droit d’auteur ?

Billie Eilish- son fameux duh est-il protégé par le droit d'auteur 1000
Partager sur Facebook

Comme tous les artistes, Billie Eilish a le droit à la protection par le droit d'auteur. Mais est-ce valable pour son célèbre "duh" ?

Si Mariah Carey est célèbre pour son « whistle-scream » et Billie Eilish l’est pour « duh ». Mais ces notes vocales bénéficient-elles de la protection par le droit d’auteur ? MCE vous dévoile tout !

Un artiste, une signature vocale. En effet, les chanteurs se lâchent toujours et n’hésitent pas à abuser de leurs cordes vocales pour se démarquer.

À commencer par Pitbull ! Dans chacun de ses morceaux, celui-ci pousse toujours son cri habituel. Vous ne voyez pas lequel ? Mais si ! Ça va vous revenir…

Eh oui, Mr.Worldwide n’oublie jamais son fameux « EEEEEEEYOOOOOO ». Alors si vous voulez crier de la même manière, il va falloir mettre la main à votre portefeuille.

Ainsi, le rappeur a rendu illégal d’utiliser ou de reproduire sa signature sans sa permission. D’ailleurs, il n’est pas le seul artiste à protéger sa marque de fabrique !

En bref, Billie Eilish tient aussi à protéger par le droit d’auteur son irrésistible cri « duh ». « I’m the bad guy, duh », chante l’artiste de 18 ans.

Billie Eilish- son fameux duh est-il protégé par le droit d'auteur 640

Billie Eilish se l’est appropriée

Dans les musiques des années 90, il n’est pas rare d’entendre le son « duh » à la fin d’une phrase. Eh oui, il existe toujours des tendances plus loufoques que d’autres…

Et même si cela n’avait aucun intérêt, les adolescents de 11 à 17 ans adoraient l’ajouter après chaque parole. Après tout, pourquoi pas ?

Mais avant Billie Eilish, personne n’avait eu l’idée de le déposer. C’est-à-dire, de le protéger par un droit d’auteur.

Alors bien sûr, Billie Eilish refuse de s’en priver et saute immédiatement sur l’occasion. En tout cas, personne ne peut passer à côté de son « duh » dans son titre « Bad Guy ».

D’ailleurs, d’autres artistes s’empressent de protéger sa signature comme Pitbull et Billie Eilish. Ainsi, Mariah Carey tient aussi à son sifflement aigu, appelé « whistle-scream ».

En tout cas, la diva américaine peut se rassurer : personne ne pourra le lui piquer. Après tout, atteindre les cinq octaves n’est pas à la portée de tous…