fbpx
Culture
Partager sur

Beyoncé: Accusée de plusieurs crimes par son ancienne musicienne !

Beyoncé: Accusée de plusieurs crimes par son ancienne musicienne !
Partager
Partager sur Facebook

Agression sexuelle, cruauté avec son chat et magie noire...C'est ce dont est accusée Beyoncé par son ancienne musicienne, Kimberly Thompson !

Une ancienne musicienne de Beyoncé, Kimberly Thompson, accuse la chanteuse de multiples crimes. Agression sexuelle, sorcellerie, magie noire mais aussi massacre de son propre chat…L’ex-batteuse aurait demandé une ordonnance de restriction afin de se protéger. Cette nouvelle choquante intrigue le monde entier. MCE vous en dit plus !

Beyoncé accusée de terribles crimes par son ancienne musicienne !

Pour vous situer dans le contexte, Kimberly Thompson a été batteuse pour Beyoncé durant sept années. Il s’agit donc d’une personne assez proche de la star. Elles ont évolué ensemble pendant près de dix années. Mais dernièrement, la musicienne a décidé d’ouvrir sa bouche. Elle a porté plainte contre Queen B, et quelles accusations !

Elle évoque des agressions sexuelles envers elle, le meurtre de son propre chaton. Et même de la sorcellerie et magie noire. La star lui aurait en effet lancé des sorts. Et ce, pour pouvoir contrôler sa vie, sa carrière et son compte en banque, d’après ses propos…Ces faits ont été rapportés par un site people américain, « The Blast ». Alors ça, on ne s’y attendait vraiment pas !
Kimberly Thompson aurait demandé une ordonnance de restriction afin de se protéger. Cela lui permettrait de tenir son supposé agresseur loin d’elle.

Une Beyoncé qui ne s’inquiète pas de ces accusations

En toutes circonstances, notre Queen B reste classe. Alors que l’ex-batteuse n’y va de main morte avec ses accusations, Beyoncé ne parle pas. Elle n’a même pas pris la peine de répondre, et ne semble pas du tout s’inquiéter. Cette sérénité nous rassure !

Quant à Kimberly Thompson, elle n’a visiblement pas été prise au sérieux. Son récit concernant la magie noire se voit jugé comme absurde, vide de sens, voire « frôlant la folie ». La Justice ne lui a également pas accordé l’ordonnance de restriction. La musicienne semble être assez « instable », son témoignage ne peut donc pas être pris en compte contre Beyoncé. Une vidéo publiée sur Youtube la montre d’ailleurs en train de tenir des propos pour le peu incohérents…
Alors vérité, folie ou simple envie de faire le buzz ? Affaire à suivre !