fbpx
Culture
Partager sur

Aynine: « Ce n’est plus un secret, j’aimerais collaborer avec JUL » (interview)

Aynine

MCE a eu la chance de rencontrer la chanteuse Aynine pour nous parler de son album éponyme, un projet 100% gratuit qu'elle nous décrit en détail !

Sa passion pour la musique, ses collaborations rêvées, ses projets… Aynine répond à toutes les questions de MCE !

Qui est Aynine ?

Originaire de Reims, Aynine est une chanteuse de 23 ans issue d’une famille d’origine algérienne. Bercée depuis toute petite par le raï et les chants berbères, Aynine s’essaie très vite à la composition. A 14 ans, elle enregistre ses premiers sons en MJC et s’essaie aux scènes de quartier. Une révélation ! Pour rassu­rer sa famille, elle obtient quand même son bac, son BTS commerce international, et fait une licence.

Le remix « Où est mon boy » la révèle en 2013. En août 2014 elle signe avec le label lyonnais Indépendant OMG où elle enregistrer ses premiers singles. Début 2015, Aynine se voit proposer la première partie du concert à Lyon de JUL. Un an plus tard, elle lui fait un clin d’œil en reprenant le titre de JUL « Elle te ballade » en « Il te ballade ». En 2017 elle se lance le défi d’enregistrer un album gratuit !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Moi c’est Aynine, je suis chanteuse, auteur, interprète.

D’où te vient cette passion pour la musique ?

Je suis issue d’une famille qui a baigné depuis toujours dans la musique. Il y avait mon grand-frère et ma grande-soeur qui chantaient et rappaient. Du coup, moi, en tant que petite soeur forcément ils m’ont inspiré et j’ai un peu copié.

Pourquoi avoir choisi de sortir un album gratuit pour tes fans ?

On a décidé de l’offrir pour ne pas réduire l’audience et que tout le monde puisse avoir accès. Et ceux qui ne connaissent pas surtout, puissent me découvrir sans forcément payer quelque chose.

Quelle couleur as-tu voulu donner à cet album ?

Je veux surtout faire voyager donc ceux qui ont écouté l’album ou ceux qui l’écouteront pourront voir qu’on passe d’une émotion à l’autre. Par exemple, dans un son comme « Dans la peau », l’émotion est vraiment… C’est un peu une histoire d’amour donc forcément on tombe dans la love story. Après on passe sur un son comme « Cosmo », donc là on voit vraiment la couleur de l’album qui est galactique. Dans « Passe lui de bonjour » le message c’est le pardon.

De quoi t’es-tu inspirée pour écrire « Namek » ?

C’est pas du vécu mais il y a des histoires similaires dans mon entourage, que ce soit la famille, les amis, ou même des gens que je ne connais pas. On est dans une génération où les histoires d’amour se ressemblent beaucoup donc j’ai exprimé simplement des histoires qu’on trouve un petit peu partout à notre époque.

La musique est pour toi un hobby, comment fais-tu pour en vivre ?

La musique depuis toute petite c’est vraiment un gros kiff, c’est ma bulle. Après l’école j’allais chanter. C’était vraiment ma récréation. Du coup, j’ai jamais envisagé ça comme un métier. J’ai fait mes études, j’avais d’autres aspirations professionnelles. Moi je garde les pieds sur terre du coup je travaillais il y a encore pas longtemps. Mais là pour l’album j’ai dû tout arrêter. Pour l’instant on en vit, maintenant si ça vient à péter on continuera dans la musique, ça sera destiné, après si ça pète pas, c’est pas grave, je retournerai travailler, il y a pas de problème.

Quel regard portes-tu sur les femmes au sein du rap game (Shay, Liza Monet, …) ?

Je m’estime à l’opposé de tout ça. On ne prône pas les mêmes choses avec ces chanteuses là. C’est leur délire, je vais pas donner mon mot là-dessus. On ne prône pas les mêmes choses, on ne prône pas les mêmes valeurs.

Avec quels artistes aimerais-tu collaborer ?

Ouais il y a des artistes avec lesquels j’aimerais collaborer. Notamment JUL ! C’est quelqu’un que j’aime bien humainement et musicalement donc j’aimerais bien collaborer avec lui.

Un rituel avant de monter sur scène ?

Non. Je mange mon kebab, frite, andalouse et je monte sur scène pour digérer, c’est tout.

Quels sont tes futurs projets ?

On enchaîne avec un deuxième album ! On va cliper déjà des titres du premier et puis on espère une petite tournée quand même dans toute la France pour rencontrer le public, c’est grâce à tout qu’on en est là.