Culture
Partager sur

Aya Nakamura: un directeur artistique lui a demandé de blanchir sa peau

Aya Nakamura: un directeur artistique lui a demandé de blanchir sa peau
Partage
Partager sur Facebook

Alors que la chanteuse Aya Nakamura cartonne avec ses nombreux tube, elle révèle dans une interview qu'on lui a déjà demandé de blanchir sa peau !

Avant de connaître le succès qu’elle rencontre depuis quelques mois, Aya Nakamura a connu quelques déboires. Ainsi, la jeune chanteuse a été confrontée à un directeur artistique lui a demandé de blanchir sa peau. MCE TV vous donne tous les détails !

Un directeur artistique a demandé à Aya Nakamura de blanchir sa peau

Tout est allé très vite pour la jeune artiste d’origine malienne. Après avoir sorti quelques sons, la carrière d’Aya Nakamura a été portée par le tube « Comportement ». Plus qu’un simple morceau, le titre de cette chanson devient une expression populaire. L’album devient très rapidement disque d’or et est salué par la critique. Elle enchaîne alors avec le morceau « Djadja » qui devient numéro un dans plusieurs pays et remporte de nombreuses certifications.

Le 2 novembre 2018, l’album « Nakamura », porté par un autre single, « Copines », sort et c’est un véritable tremblement de terre au sein de l’industrie musicale. L’album est rapidement certifié disque d’or et permet à Aya de réaliser une belle tournée de showcases. Aya est alors reconnue comme l’une des plus grandes performeuses du moment.

A l’occasion d’une interview pour Cstar, la chanteuse dévoile alors une anecdote intrigante, déjà évoquée pour The Fader. Alors qu’elle démarchait les maisons de disques, un directeur artistique lui a demandé de mettre des fonds de teints plus clairs, de se blanchir la peau et de se raser la tête.

Aya Nakamura refuse les demandes du directeur artistique

Aya Nakamura a refusé ces demandes, s’affichant toujours avec le naturel qui la caractérise. Au directeur artistique, elle répond « Mais non, ce n’est pas possible ». Elle explique que « c’est là où je me suis dit ‘Ha ouais, on est dans un monde bizarre' ». On parle alors de « misogynoir ». Heureusement, la chanteuse n’a pas signé avec ce directeur artistique. L’interview de la chanteuse pour Cstar est à retrouver dans son intégralité juste ici.