fbpx
Culture
Partager sur

Affaire du streaming: Maitre Gims répond à Booba sur Snapchat (images) !

Maitre Gims
Partager sur Facebook

Elle a fait grand bruit la semaine dernière. L'affaire du streaming a aussi fait réagir Maitre Gims qui répond à la bombe lancée par Booba !

Maitre Gims réagit alors à la polémique partagée par le Duc de Boulogne concernant le streaming. On vous explique tout !

Une polémique relayée par Booba !

La semaine dernière le rappeur a alors lancé une véritable bombe sur les réseaux sociaux. Il partage alors un article des Echos qui informe que la SNEP suspecterait des rappeurs de gonfler leurs chiffres de vente grâce au streaming.

En effet, des anomalies auraient été détectées chez des artistes de « rap hip-hop ». Des ordinateurs tourneraient tout seul pour « écouter » des morceaux et donc, gonfler les chiffres de vente. Le syndicat a ouvert une enquête face aux chiffres cumulés en streaming de certains artistes anormalement élevés par rapport aux chiffres de ventes digitales ou encore leurs nombres de vues sur Youtube.

Pas très pote avec Kaaris, le Duc de Boulogne profite de cet article pour accuser son rival de tricher sur ses chiffres de vente. Il y a quelques mois de cela, Booba se moquait déjà des chiffres de vente de Kaaris avec son dernier opus, « Okou Gnakouri ». Alors, quand un article des Echos paraît sur des doutes autour du streaming, B2o saute sur l’occasion. Booba affirme qu’il attend déjà de voir la liste des rappeurs tomber… Et il n’est pas le seul !

Maitre Gims s’empare de l’affaire du streaming

Le chanteur Maitre Gims aussi a hâte de voir la liste des tricheurs dévoilée au grand jour. L’interprète de « Sapés comme jamais » réagit sur son compte Snapchat à la polémique partagée par Booba. On imagine que cette affaire fait froid dans le dos de certains rappeurs qui doivent se sentir viser. Affaire à suivre…

« Apparemment il y a des artistes qui trichent sur les ventes d’albums et de singles sur les plateformes de streaming. Je savais pas… Les vilains » !

« Je vais pas dormir, j’attends que les blazes tombent ».