fbpx
Culture
Partager sur

Jarod : « j’ai essayé de faire des trucs qui n’étaient pas dans la tendance »

Jarod : « j’ai essayé de faire des trucs qui n’étaient pas dans la tendance »

Le rappeur Jarod a évoqué pour MCE la préparation de son album Frappe Préventive. Un album à son image, même s'il a été enregistré il y a quelques années

Alors que son album Frappe préventive est sorti le 24 novembre dernier, le rappeur Jarod nous en dit plus sur la préparation de ce projet.

S’il en est très fier, Jarod explique que les morceaux présents dans son album sont loin d’être dans son style actuel. Et pour cause, la plupart des sons ont été enregistrés il y a a quelques années. Le projet était déjà enregistré depuis un moment, donc la plupart des morceaux date d’un an, deux ans, donc ce n’est pas forcément mon style actuel. Ce que j’écris actuellement, ça ne ressemble pas à ce qu’il y a dans ce projet, mais pour moi, il est intemporel, parce que j’ai essayé de faire des trucs qui n’étaient pas dans la tendance .

Frappe Préventive: un album attendu depuis des années

Annoncé depuis quelques années, Frappe préventive a mis du temps à sortir dans les bacs. Jarod a sorti un street album Feinte de frappe, en 2011 et sa mixtape En attendant la frappe, sorti en 2012. L’occasion pour lui de préparer comme il se doit son album. Il fallait préparer la sortie, je ne voulais pas qu’il sorte comme ça, le sortir pour le sortir […] Il fallait qu’on puisse structurer notre équipe . Le rappeur révèle qu’il a tout appris sur le tas . A la fois artiste et producteur au sein de sa structure indépendante, Jarod reconnait avoir fait des erreurs mais il s’efforce d’apprendre les ficelles du métier.

Jarod : à l’aise en groupe et en solo

S’il revient avec un album solo, Jarod a longtemps travaillé au sein de plusieurs groupes de rap. Parmi eux, la Sexion d’Assaut ou encore l’Institut. Si le rappeur y voit beaucoup d’avantages, il reconnait que le travail en groupe implique quelques contraintes.

Même quand j’étais en groupe en fait, je bossais beaucoup de morceaux solo, j’étais déjà solo à la base […] Après ce n’est pas pareil de faire tout un projet solo, l’accompagner […] ça te décharge un peu et ça donne une atmosphère différente dans les musiques donc il y a le bon côté aussi du groupe, artistiquement tu peux toucher à plus de trucs . Et d’ajouter : mais après des fois c’est gênant aussi parce que il y en un qui veut prendre une direction, toi tu veux prendre une autre direction et vous vous prenez la tête et à la fin des fois ça gâche même l’amitié . S’il évoque son passé musical, Jarod avoue être aujourd’hui très épanoui et travaille sur des projets musicaux qui lui tiennent à cœur.