fbpx
Culture
Partager sur

Star Wars Battlefront: MCE s’est lancée dans la Guerre des Étoiles

Partager
Partager sur Facebook

C'est la guerre! L'Empire galactique tient sous son joug la galaxie, la rédaction prend les armes et se joint à l'Alliance Rebelle pour la libérer. Voici notre test de Star Wars Battlefront!

C’est la guerre! L’Empire galactique tient sous son joug la galaxie! La rédaction a décidé de prendre les armes et de se joindre à l’Alliance Rebelle pour la libérer. Tout ceci grâce au dernier jeu de DICE en date: Star Wars Battlefront! Mais le titre est-il à la hauteur des attentes des joueurs les plus hardcore, ou des fans les plus assidus de la mythique saga de George Lucas? Réponse dans notre test!

Star Wars Battlefront, ce phénomène

La particularité de Star Wars Battlefront est qu’il a habilement surfé sur la vague du hype immense qui accompagnait sa sortie. Jouable avant la sortie de l’Episode VII, la période était vraiment idéale pour le jeu. Après une Beta record, autant dire que les joueurs l’ont vraiment adoré. Ce qui a suscité encore plus d’intérêt et d’attentes d’autant plus qu’EA et DICE avaient annoncé vouloir combler leurs fans. Battlefront était prometteur, et a su merveilleusement bien se vendre. La rédaction s’était intéressée au phénomène que s’annonçait être le jeu en décembre dernier souvenez-vous:

Star Wars Battlefront a donc placé la barre très haut, mais est-il réellement à la hauteur des attentes? Globalement oui, même si de nombreux points négatifs se tapent l’incruste.

Un gameplay moyen, mais très accessible

Avant toute chose, il faut savoir que notre point de vue peut diverger grandement du vôtre puisque Star Wars Battlefront ne s’adresse pas aux gamers mais bien à un plus large public. C’est d’ailleurs ce qu’avait regretté le Directeur Financier d’Electronic Arts, Blake Jorgensen, à la sortie du jeu. Et cela se ressent dès le moment où vous lancez le jeu et que vous vous essayez aux missions tutoriels. Le gameplay est moyen. Très moyen. Et par moyen, nous entendons très classique mais très accessible, ce qui n’est donc pas un mauvais point. Comme précisé plus haut, Battlefront veut placer n’importe quelle personne fan de Star Wars à la place d’un personnage très important. Il faut donc un gameplay adapté au plus grand nombre, ce que respecte scrupuleusement le jeu de DICE. C’est d’ailleurs ce qui nous a turlupiné.

Tout comme n’importe quel joueur et fan de Battlefield, on était habitué à du combat à grande échelle avec des véhicules, et un gameplay très poussé. Dans Battlefront, il suffit d’avancer, sauter et tirer. C’est tout. Il y a bien quelques actions à faire, comme capturer un point ou piloter un véhicule, mais même ces derniers ne nous offrent pas la liberté souhaitée. Quand on pilote un X-Wing ou un chasseur TIE, on se sent comme confiné dans une petite zone… D’autant plus que nous ne souviendrons pas des cartes multijoueurs pour leur taille. Mis à part ça, lancez le jeu et posez vous tranquillou sur votre canapé. Jouez et amusez vous, c’est ça que veut Battlefront et c’est précisément ce qu’il vous apporte: du fun.

Un multijoueurs varié, et captivant

Et en parlant de fun, Star Wars Battlefront sait vous plonger dans l’action. Et pour cela, vous avez à votre disposition tout un arsenal de blasters et de cartes des étoiles facilement déblocables. Vous pouvez donc facilement trouver votre style de jeu en essayant tous les bonus qui vous tomberont sous la main. Pour ce qui est de devenir un héros, faut attendre votre tour oui… Parce qu’un petit malin vient de vous piquer le bonus Héros juste sous votre nez alors que vous étiez sur le point de l’attraper. Pourquoi? Parce qu’il a un jet pack et vous non, vous êtes désavantagé sérieusement quand vous débutez par rapport à quelqu’un qui est niveau max et qui a tous les gadgets. Mais il n’y a rien de bien méchant, puisque les armes de base restent tout de même très efficaces.

Côté immersion, rien à dire si ce n’est que les combats à 20 contre 20 font pâle figure par rapport à ce qu’a l’habitude de proposer DICE avec ses Battlefield. Oui, ça fait beaucoup de comparaisons à Battlefield, mais en même temps Battlefront se base dessus aussi bien au niveau technique que fondamental. L’avantage de ce concept, c’est que quoi que vous fassiez vous n’aurez pas l’impression d’être inutile comme quand vous vous retrouvez à marcher à peu près 13 kilomètres dans Battlefield 4 pour faire une élimination. On regrettera malgré tout que certaines parties soient trop rapides, et parfois trop vides (pas assez de joueurs en escarmouche, dommage!).

L’univers de Star Wars est bien présent

Le Sound Design est impeccable (pour ne pas dire parfait), tout est fidèlement représenté. Des sons de Blasteurs au mythique son du chasseur TIE, en passant par la respiration de Dark Vador et les sons des sabres lasers qui s’entrechoquent… Les moins jeunes se verront renvoyés dans leur jeunesse, surtout lorsque intervient la musique épique lors d’affrontements… Ah non, la musique n’est pas là. Pas de musique épique. Mais mince, où est-elle? Elle est bien trop timide, on veut de la symphonie comme nous le propose John Williams! Quand on s’affronte à 20 contre 20, que Luke et l’Empereur se combattent et que les Marcheurs approchent de votre position, le moindre que l’on attende c’est une bonne musique épique! Malheureusement pour les fans (et pour nous), la majestueuse bande son de Star Wars n’est pas là quand on en veut.

Un contenu… léger?

On est loin d’un Star Wars Battlefront II, car là accrochez-vous… 4 planètes dès le départ (Sullust, Tatooine, Hoth et Endor) dont une dizaine de maps. Il n’y a pas beaucoup de blasters, ni de véhicules à piloter… Mais après tout, pourquoi pas? Un contenu épuré auquel viendront s’ajouter DLC et mises à jour. Oui dit comme ça ce n’est pas plaisant, mais c’est là qu’EA et DICE souhaitent se racheter: en proposant du contenu complètement gratuit! Electronic Arts a annoncé l’année passée vouloir se rapprocher de ses joueurs, c’est ce qu’ils ont commencé à faire en proposant des DLCs gratuits sur Battlefield 4. C’est ce qu’ils continuent de faire, avec la Bataille de Jakku et avec la mise à jour de février disponible depuis la semaine dernière. Une chose est certaine, Jean Mercier, chef de produit chez EA France, et Romain Montégu, responsable des communications EA France, nous ont assuré qu’« aucun contenu n’a été amputé pour être vendu en DLC ». Jusque là, promesse tenue.

Verdict

C’est là que les deux points de vue divergent. Entre joueurs casual (occasionnels) et gamers, les avis divergent. Il y a les fans de Star Wars de notre rédaction qui pensent que Battlefront est un jeu fait pour eux, extrêmement jouissif et accessible. Et il y a Gamers Time eux sont un peu plus mitigés… Battlefront est trop léger, et trop simple. Mais nous avons décidé de nous concentrer sur la cible même du jeu: les joueurs occasionnels.

Star Wars Battlefront est donc le jeu parfait pour tout fan de l’emblématique saga de George Lucas. On y est projeté sans difficulté, et prendre part aux combats ne demande pas à ce qu’on devienne un prodige du Blaster. Le truc, c’est que même les gamers pourront y trouver leur compte: le jeu reste fun, sans prise de tête et fidèle aux films. Mais cela reste tout de même insuffisant, et on fait rapidement le tour du jeu.

La rédaction vous recommande, qui marque un véritable tournant dans la stratégie d’EA: les joueurs d’abord, et ça se voit. Ca s’apprécie. Ca se joue.

Les points positifs

  • Jeu très accessible
  • Visuellement très réussi, grâce au moteur Frostbite 3
  • Très amusant
  • Une immersion rapide et efficace
  • Un sound design très fidèle
  • Des mises à jour et DLC gratuits

Les points négatifs

  • Un jeu trop vide en termes de contenu
  • Des musiques trop timides
  • Peu de maps multijoueurs
  • Certains modes de jeu qui manquent d’intérêt
  • Pas de matchmaking, ou de serveurs persos

Note: 14.5/20