fbpx
Culture
Partager sur

Star Wars Battlefront II: Un homme politique américain dénonce un “ casino en ligne ” !

Star Wars Battlefront II Un homme politique américain dénonce un “ casino en ligne ” !
Partager
Partager sur Facebook

Voyant dans les micro-transactions un potentiel danger pour les enfants, Chris Lee aimerait pouvoir limiter l'usage de Star Wars Battlefront II aux majeurs

Avec la polémique qui continue autour des loot boxes et du système de micro-transactions de Star Wars Battlefront II, pas mal de politiciens ont pris la question très au sérieux. C’est le cas d’un élu d’Hawaii.

 

L’homme politique ne s’est pas privé de fustiger EA et Star Wars Battlefront II …

 

On vous expliquait déjà plutôt dans la journée que la commission des jeux de hasards belge n’avait toujours pas déterminé si le dernier titre d’Electronic Arts était un jeu d’argent ou non.

L’article expliquait aussi que pas mal de politicien, à l’instar du ministre de la Justice belge, s’étaient insurgé contre le mode de micro-paiements présents dans de nombreux jeux. On avait aussi brièvement parlé de Chris Lee, membre de la Chambre des représentants de Hawaï.

Cette personnalité du parti démocrate américain n’a pas été tendre avec EA et son Jeu. En effet, elles ont été bien fustigés lors d’une conférence de presse. Au cours de celle-ci, l’homme politique a confié ses réserves sur le modèle commercial employé ici par EA, mais par beaucoup d’autres éditeurs de jeux vidéo. Il n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier Star Wars Battlefront II de “ casino en ligne ”.

 

… Et envisagerait même un projet de loi pour interdire le jeu aux mineurs

 

Il aimerait entre autre s’assurer que “ les enfants, les jeunes et tous les autres soient protégés à l’avenir face à la propagation des pratiques prédatrices dans les jeux vidéo en ligne. ”

De plus, il met en garde “ face aux conséquences financières significatives qu’elles peuvent avoir, et qu’elles ont déjà eues, sur des familles à travers ce pays. ” a-t-il expliqué.

Engin, Chris Lee et ses collègues aimeraient mettre en place une loi, interdisant ce genre de jeux aux mineurs. Il est important, selon lui, d’agir vite, avant que ces pratiques ne constituent “ la norme dans chaque jeu ”. Comme quoi la demi-mesure est rarement envisagé. Proposer simplement d’enlever définitivement les micro-transactions serait peut-être une solution plus simple.

EA n’a pas l’air d’être sorti d’affaire dans cette histoire. Et Disney pourrait bien gueuler, après avoir déjà rappelé l’éditeur à l’ordre.