Culture
Partager sur

Rocket League: le guide stratégique pour devenir le meilleur joueur !

Partager
Partager sur Facebook

Rocket League est un jeu ultra-compétitif ! Pour bien débuter ou pour devenir le meilleur joueur possible, suivez ce guide créé avec le joueur pro kyojiNs !

Rocket League. Ah, que dire de ce magnifique jeu qu’est Rocket League ! Ce jeu a eu l’une des meilleures notes que notre rédaction ait pu donner ! Mais c’est quoi Rocket League ? Techniquement c’est du football avec des voitures. Compétitif, addictif, jouissif… Les mots nous manquent ! Et pourtant beaucoup ne peuvent s’empêcher d’y jouer. C’est cool, seulement beaucoup ne sont pas bons ! Disons ce qu’y est, Rocket League demande de la maîtrise, de la dextérité… Ce n’est pas un jeu adapté pour les joueurs occasionnels puisque vous vous retrouverez vite face à de très bons joueurs. Mais n’ayez crainte ! Gamers Time a fait appel au joueur françaisHugo« kyojiNs» B., ayant rafflé plusieurs récompenses lors de compétitions Rocket League ! Nous allons faire de vous le joueur dont aucune équipe ne pourra se passer !
Rocket League Guide

Ce que vous apprendrez (ou découvrirez) dans ce guide de Rocket League

Voici donc quelques conseils et astuces trouvés ça et là dans la jungle qu’est le web. Mais la grande majorité de ces tips viennent de notre expérience de jeu, ainsi que celle de kyojiNs. La clé pour devenir meilleur (sinon le meilleur) sur Rocket League est de se rappeler le principe du football. Si vous connaissez les bases du foot, vous n’aurez probablement aucun soucis à appliquer ces quelques conseils. Vous verrez que le reste n’est finalement que du bon sens, et du teamplay.

Maîtrisez les tutoriels

Le jeu propose deux tutoriels, un basique et un avancé. Jouez les tous les deux, et maîtrisez-les. Tout ce que vous apprendrez vous sera plus utile que vous ne le pensez. Retenez bien les différences entre chaque sauts: le saut pour tirer, dégager le ballon, faire des aériennes…
« Mon conseil pour bien démarrer, c’est de passer énormément de temps dans les entraînements. Essayez de réussir 80% en All-Star dans les 3 modes. Entraînez-vous aussi à dribler en mode entraînement libre » nous explique kyojiNs. « Ce que je recommande également, c’est de jouer plusieurs saisons avec les bots pour commencer le jeu en douceur » poursuit-il.

Le choix de votre voiture

On l’oublie souvent, mais chaque voiture a son propre comportement, rôle et hitbox. Le choix de votre voiture est primordial, puisqu’il vous faut toutes les essayer pour trouver celle qui correspond à votre style de jeu. Comme nous l’explique kyojiNs.
« La voiture la plus polyvalente, c’est la Dominus. La plus maniable est sans aucun doute la DeLorean et pour ceux qui n’ont pas de DLC, mais qui aiment les aériennes… c’est l’Octane qu’il vous faut. Elle fait bien son taff dès le début. Après le joueur adaptera sa voiture par rapport à son style de jeu, le choix est plus personnel qu’autre chose ! »

Ne foncez pas bêtement sur le ballon

On voit ça à presque chaque partie, ça fait pleurer/rire. Les six voitures (si on peut appeler ça des voitures) roulent bêtement après le ballon comme des poulets en colère. Joueriez-vous comme ça au foot ? Non, alors ne jouez pas comme ça à Rocket League. La meilleure chose à faire est de rester à l’écart si le ballon est disputé entre 2 voitures et plus. Profitez-en pour charger votre boost. Le ballon sera vite éjecté, et vous serez prêt à l’intercepter. Et qui sait, vous allez probablement dégager la balle et marquer ?
KyojiNs précise que « pour les boosts il faut savoir une chose. Un adversaire sans boost est un adversaire fragile ! Il faut tous les prendre à la première occasion, surtout en 1 contre 1 ! Et même en toutes circonstances, ne laissez jamais un boost à l’adversaire ! »

Réfléchissez, et jouez en équipe

Faîtes des passes!
Savez-vous pourquoi le jeu vous donne des points lorsque vous remettez le ballon au centre ? C’est parce que faire des passes fait partie des bases du football, donc de Rocket League. Si vous avez le ballon, et êtes près d’un mur ne le faites pas rebondir ! Vous risqueriez de la centrer pour les adversaires et de vous prendre un but. Faîtes plutôt la passe à un coéquipier au centre du terrain. Même si il n’y a personne, le ballon pourrait être aligné avec les cages adverses. Vous gagnerez ainsi des points.
« Pour ça, il faut travailler sa rapidité, qui vient avec le temps. Je vous recommande de sécher le jeu libre pour bien apprendre à en chopper le plus possible » explique kyojiNs. « L’entraînement et l’expérience, il n’y a que ça de vrai dans ce jeu ! »

Jouez en équipe !

Le jeu d’équipe est vital. Jouer avec ses amis rend la chose plus facile, mais si vous jouez avec des inconnus il a d’autres façons de faire des actions épiques pour l’équipe. Quand vous « spawnez » près des cages, portez-vous volontaire et jouez le gardien: c’est quelqu’un qui dégage le ballon ou tacle au dernier moment pour remettre la balle en jeu. Restez à votre poste, ne tentez pas de marquer tout seul après avoir défendu. On a déjà fait des parties où on a marqué parce que le goal se pensait en veine, et avait déserté son poste.

Savoir défendre et attaquer quand il faut

Ceci s’accompagne avec le conseil au dessus (jouez en équipe). Il n’a pas de honte à défendre ! Tout le monde veut tellement marquer 100 points et gagner toute la gloire, mais les jeux sont fait de défense, milieu et d’attaque. Certains trouveront un malin plaisir, en défendant, de priver l’adversaire du ballon qu’il penser marquer. Si vous êtes bien placé en défense, avez récupéré le ballon et que personne n’est devant vous : foncez ! Un bon défenseur peu s’improviser en attaquant si le moment est judicieusement choisi.
« Dans ce genre de situation, il faut bien réfléchir et anticiper la trajectoire du ballon avant de le taper. Il faut surtout faire attention aux mouvements des coéquipiers. Il est tout aussi important de prendre en compte leurs déplacements que ceux des adversaires ! »
Rocket League but

Surveillez le ballon, ne lui roulez pas après

L’une des caractéristiques de ce jeu (et qui le rend nerveux par la même occasion) c’est la taille et la vélocité du ballon. La façon dont il se déplace le rend difficile à contrôler et à surveiller. C’est encore plus compliqué quand toutes les voitures se ruent autour dans l’espoir de faire une touche. Vous remarquerez certainement que 90% des joueurs qui roulent près du ballon roulent en dessous/à côté: « ça ne sert à rien », selon kyojiNs. La meilleure chose à faire c’est temporiser. Attendez, regardez le déplacement et frappez au bon moment. C’est un peu comme un combat aérien en fait.

Un doute? Heurtez les autres voitures !

C’est ce que font les joueurs de football américain après tout ! « Si vous êtes perdus et ne savez pas quoi faire, heurtez quelqu’un. N’importe qui ». Alors oui ça a l’air rigolo, mais c’est un conseil qu’on peut appliquer à Rocket League. Si vous êtes nul mais que vous vous amusez, percutez les autres ! Non seulement c’est utile mais ça décourage l’adversaire. Percutez-les assez de fois pour les détruire et les faire réapparaître. Vous y gagnerez même des points. Même si ça fait de vous un joueur toxique, il faut savoir que dégager la route pour un coéquipier qui frappe peut vous conduire à la victoire ! Écartez les défenseurs !

Utilisez la deuxième caméra

Le jeu vous propose deux types de vues pour la caméra. La première suis votre véhicule en vue arrière, comme un jeu de course traditionnel. La deuxième vous fera fixer le ballon afin de l’avoir toujours en vue. Cette dernière est un petit peu plus compliqué à utiliser et à maîtriser car vous ne pouvez pas jouer à Rocket League en n’utilisant QUE la première vue (arrière de la voiture). Si vous voulez réellement être efficace, vous devez apprendre à utiliser au mieux les deux modes.

Restez calme lors des tirs au but, et en toutes circonstances !

Le jeu arrive dans son état le plus chaotique quand le ballon arrive près des cages, mais qu’il n’y rentre pas. Tout le monde joue autour, le but n’est qu’à un cheveu. C’est très tentant pour tout le monde de prendre part à cette bataille, mais il faut se retenir ! Les défenseurs peuvent parfois marquer dans leur propre but (et ça c’est la honte). Tandis que les attaquants peuvent dévier la balle qui allait marquer. Si vous n’avez pas pas d’angle de tir dégagé, ne tirez pas. Éloignez-vous et laissez faire les choses au lieu de prendre le risque de faire pire que mieux. Utilisez votre tête ! Vous passerez pour un crétin si vous foncez vers le ballon, et que vous le faites partir en l’air plutôt que de marquer. Manquer un tir facile, c’est la honte. Même vos enfants n’oseront plus vous parler.

Évitez les murs !

Oui, vous pouvez rouler sur les murs. De temps en temps vous y êtes obligé. C’est cool mais il vaut mieux éviter ça dans Rocket League. A moins d’être une superstar A++++ sur ce jeu. Superstar qui peut faire pirouettes, voler et faire plein de trucs chouettes. Mais vous ne l’êtes pas, puisque vous ne seriez pas ici. Rouler sur les murs ne fait que vous ralentir, ça vous sort de l’action et rend folle la caméra. Pire encore, ça vous désoriente.

Savoir engager est primordial !

Chaque nouvelle manche commence par un engagement. Engagement qui peut vous coûter la victoire si vous faites n’importe quoi. Le plus rageant c’est quand la balle rebondit directement dans vos buts, parce que vous camarades n’étaient pas là pour défendre. Un but sur engagement, il n’y a rien de plus rageant quand vous vous le prenez !
« Il y a plusieurs façons d’engager. Déjà il faut oublier l’engagement simple, c’est-à-dire foncer bêtement sur le ballon. Mais si vous voulez faire ça, il faut faire un double saut en avant pendant l’accélération. Vous serez toujours premier sur l’engagement ! La deuxième méthode consiste à accélérer vers la balle, mais laisser l’adversaire la taper pour pouvoir la retaper derrière. Enfin, si l’engagement se fait sur le même axe que les cages, il faut reculer et jouer l’arrêt. Si vous faites une aérienne, vous avez toutes vos chances de marquer directement ! Pour ça, faut s’entraîner à fond en All-Star ! Enfin, lors des 2v2 et des 3v3, communiquer avec vos équipiers si vous devez faire des engagements atypiques. »

Vous êtes prêts !

C’est à peu près tout ! Tout ce que vous lu dans ce guide pour Rocket League est emprunté aux bases du football. Et c’est ce qui rend le jeu aussi fun, compétitif et nerveux. Ce qui est marrant c’est de voir que les joueurs américains se sont vraiment investis dans le jeu et pas nécessairement à cause des voitures qu’on explose ! Mais pour les raisons qu’on trouve au football: l’agonie et l’ecstasy de marquer ou non, les gagnants de dernière minute, la joie de marquer, ne pas marquer…

A votre tour de devenir Grand Champion !