fbpx
Culture
Partager sur

Resident Evil 7: on en sait désormais un peu plus sur les nouveaux DLC

Resident Evil 7 vient à peine de sortir, et Capcom révèle déjà un peu de contenu issu des deux prochains DLC du jeu baptisés "Vidéos Interdites".

Resident Evil 7 est sorti à la fin du mois de Janvier. Or, le survival horror va être très bientôt complété par deux contenus spéciaux.

Resident Evil 7: nouveaux modes, nouveaux personnages

Les DLC de Resident Evil 7 « Vidéos Interdites, Volume 1 » et « Vidéos Interdites, Volume 2 » (« Banned Footage » en anglais), pointeront le bout de leur nez courant Février ! Et pour l’occasion, Capcom en révèle un peu plus sur leur contenu. Le premier coûtera moins de 10 euros, et le second s’élèvera à près de 15 euros.

Disponible depuis hier, et sur PC et Xbox One à partir du 21 Février, le premier volume contiendra notamment les chapitres « Cauchemar » et « La Chambre ». Vous n’y incarnerez pas Ethan mais le journaliste reporter qui apparaît au sein de la démo Beginning Hour, et dans la première cassette vidéo visionnée au début du jeu. Un mode de jeu nommé « Ethan doit Mourir » sera également disponible et mettra le joueur dans un contexte de difficulté hardcore.

Quant au second DLC, il fera son apparition un peu plus tard dans le mois. Il sortira le 14 février sur PS4 et le 21 sur PC et Xbox One. Les chapitres « Vingt-et-un » vous permettront d’affronter le personnage de Lucas, et le chapitre « Soeurs » vous plongera dans une toute nouvelle histoire, qui se déroule avant l’expérience d’Ethan.

Un jeu cracké en quelques jours

Capcom prévoit donc la sortie de ces DLC très peu de temps après la disponibilité officielle de Resident Evil 7. Une stratégie commerciale qui peut tendre à agacer les fans. De fait, il s’agit d’une sortie presque immédiate après le jeu. Mais bon nombre des fans de Resident Evil risquent de ne pas dépenser un sou pour ce dernier opus.

En effet, bien que protégé par le système anti-piratage Denuvo, Resident Evil 7 n’a pas tardé à être cracké. En à peine quelques jours, le survival horror est devenu téléchargeable gratuitement sur internet pour ceux qui ne souhaitent pas casser leur tirelire pour la dizaine d’heures du jeu. Un bon – mais illégal – moyen d’économiser pour la tonne d’autres jeux à venir en 2017.