MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Culture
Partager sur

Project Cars: Gamers Time a participé au GT Championship (Test)

Partage
Partager sur Facebook

Project CARS est un super jeu de course, qui revient sur le devant de la scène avec la Réalité Virtuelle. A cette occasion, Gamers Time l'a testé pour vous

Project Cars revient sur le devant de la scène avec la Réalite Virtuelle. Gamers Time s’attaque à ce jeu de course sur PC. Mais mérite t-il son titre de « révolution » ? Réponse dans notre test ! Souvenez-vous dans notre aperçu, nous avions qualifié le jeu de « surprise », « véritable perle ». Or lors de notre test, ne nous voilons pas la face, nous n’avons pas été réellement surpris. Certes le jeu a beaucoup de qualités (comme de défauts). Mais on ne peut pas parler de révolution. Voyons cela point par point !

Project Cars, une interface familière

Commençons par ce qui fera face au joueur dès le lancement du joueur: l’interface utilisateur (c’est-à-dire tout ce qui va interagir avec le joueur). Project Cars est très intuitif, accessible et facile d’utilisation. On ne se perd pas comme dans un GRID, TOCA, Forza ou autres Gran Turismo. L’interface utilisateur est très épuré, clair et n’est pas sans rappeler l’interface de Windows 8.

Project Cars Menu

Le menu principal de Project Cars. On dirait plusieurs applications que nous pouvons lancer à notre guise!

Et l’expérience utilisateur ne s’arrête pas là! Même la présentation des épreuves, des options et différents réglages sont soignés. Vos statistiques sont sobrement représentées par une infographie qui accompagne merveilleusement bien le reste de l’interface.

Project Cars Infographie

Toutes vos statistiques sont sous vos yeux, rapidement et simplement. Ne cherchez plus vos faits d’armes n’importe où, tout vous est soigneusement présenté.

Enfin, ce qui est le plus important, tout ce qui se trouve dans votre carrière solo. Vous avez accès à une boîte mail (fictive faut-il le préciser), dans laquelle vos contacts vous écriront et vous proposeront des contrats. Sur votre droite, un fabuleux réseau social avec des commentaires plus vrais que nature de tous vos fans! Ahhh, qu’il est bon de se sentir adulé!

Les commentaires des fans et les news qui vous acclament... La rançon de la gloire!

Les commentaires des fans et les news qui vous acclament… La rançon de la gloire!

Un gameplay mi-simulation mi-arcade

Les développeurs nous ont promit un jeu de simulation complexe pour les fanas de course automobile, et arcade pour les néophytes venus se déchaîner sur l’asphalte. C’est donc avec bonheur que nous pouvons vous dire « promesse tenue! »
Vous n’avez aucune connaissance en ingénierie automobile mais vous souhaitez devenir le prochain pilote champion du monde? Pas de problèmes! Vous pouvez rouler uniquement si vous ne voulez que rouler. Tandis que les pilotes les plus assidus pourront jouer avec les réglages de leurs bolides, de manière très minutieuse. Les réglages ne sont pas aussi pointus que ceux de Gran Turismo (par exemple), mais ils restent très complexes si vous n’y connaissez rien!

Project Cars Réglages Voitures

De la pression des pneus à la répartition des freins, Project Cars vous permet d’effectuer de nombreuses modifications sur vos voitures.

Le réalisme est très poussé pour les voitures

Ce qui peut en revanche déplaire aux rookies, c’est le comportement réaliste des voitures sur les circuits. Votre pire ennemi sera peut-être les bandes rouges et blanches sur les côtés des pistes, vous faisant ainsi déraper et sortir de piste en un clin d’oeil. On connaissait Race Driver GRID et Gran Turismo pour le comportement simpliste des voitures, mais Project Cars les surpasse largement sur ce point là. La gestion des collisions (et par extension des dégâts) est très réussie, les conditions météorologiques auront aussi un impact sur le comportement de votre bolide sur la piste. Il vous faudra plusieurs tours d’essais afin d’apprendre le comportement d’une nouvelle voiture, et de trouver les réglages optimaux pour vous faciliter la vie.

Project Cars réglages start up

Prenez soins de bien paramétrer votre voiture en fonction des conditions météorologiques et du circuit.

Outre le système très poussé de réglages techniques, le déroulement des épreuves sont tout aussi réalistes. Tout comportement antisportif sera suivi de votre disqualification immédiate, les sorties de piste invalideront vos temps de course… D’autres problèmes, comme des pannes, peuvent aussi survenir pendant les courses. Enfin, la météo et l’heure à laquelle sont organisées les épreuves peuvent changer en temps réel, en vitesse X2 même X5!

Un public et une équipe… absents

On regrettera cependant les arrêts aux stands, absolument impardonnables comparé à la qualité générale du titre. Techniquement, une fois aux stands, votre vue se bloque en vue cockpit. Vous entendez les sons de votre « crew » changer les pneus, réparer les dégâts et faire le plein de carburant mais ça s’arrête là. Vous aurez beau tourner votre vue dans l’espoir de voir vos équipiers, mais visiblement vous n’avez qu’un technicien qui est là pour stopper votre voiture…

Project Cars Pit Stop

Voilà le seul et unique employé que vous pouvez voir aux stands. C’est… oui, assez décevant.

Dernier point décevant au niveau gameplay, le manque insupportable d’interactions avec votre manager. Celui-ci ne vous contacte que pour vous donner le départ de la course, l’avance/retard que vous avez par rapport aux autres et les arrêts obligatoires aux stands. Sinon pour vous gronder en cas de sortie de piste, il est présent ah ça oui! On avait été bien surpris par les interactions dans GRID et GRID 2 par exemple…

Les graphismes, faut-il sacrifier sa machine pour avoir de la top qualité?

C’était d’ailleurs l’un des meilleurs arguments marketing que Project Cars avait: la beauté des graphismes. Coupons les idées reçues d’un bloc: sur PC, mettre tout en Ultra fera souffrir votre ordinateur si il n’est pas doté d’une très bonne et récente configuration. Vous serez même pour la plupart forcés de le faire tourner en Faible tellement le jeu est gourmand. Mais si, comme nous, vous avez la chance de le faire tourner à plein régime vous aurez de quoi pleurer tellement les graphismes sont détaillés, les jeux de lumières et d’ombres sont réussis… Bref le côté graphisme est impeccable! On peut cependant reprocher le manque d’optimisation du jeu à l’heure actuelle, notamment du côté consoles PlayStation 4 et XBox ONE

Project Cars Graphismes 1

Les effets de lumières, bien que magnifiques, peuvent parfois gêner votre vue!

Project Cars Graphismes 02

Les conditions météorologiques modifient à merveille l’éclairage et l’aspect visuel de la course. C’est magnifique!

L’intelligence artificielle reste quant à elle très basique. Vous avez la possibilité de changer le comportement des IAs (de 0% à 100%). Si il n’est pas réglé aux alentours des 85%, vos concurrents vous laisseront bêtement passer devant eux car ils restent sur des monorails, sans pour autant chercher à se battre. A 100% en revanche, les concurrents se montreront bien plus intéressant à rivaliser.

L’ambiance générale laisse à désirer

Intéressons nous à l’ambiance générale lors des compétitions! Le choix a été fait de ne pas mettre de musique sur les courses, soit mettons cela sur le compte du réalisme. Toutefois les circuits manquent sérieusement d’ambiance… Les spectateurs sont en fausse 3D, les sons sont trop peu présents… On s’ennuie, par exemple les courses de karting (bon d’accord, il y a très peu de personnes qui s’y intéressent) sont vides… Trop vides.

Project Cars ambiance

Regardez-moi ça sans déconner, vous la voyez l’ambiance?

Parfaite transition pour la partie sons et musiques!

Les sons et la musique de Project Cars

Les musiques, elles sont chouettes les musiques! Le compositeur c’est Stephen Baysted, un compositeur renommé dans le domaine des jeux de course automobile (comme par exemple C.A.R.S. ou certains Need For Speed). Peu présentes, elles sont quand même exceptionnelles, jugez par vous-même!

Les sons quant à eux, pas grand chose à dire. Les bruits de moteurs, de voitures sont superbes et immersifs. Mais c’est au niveau de l’ambiance sonore générale que ça pêche…

Le contenu et le multijoueurs de Project Cars

Project Cars, en un numéro: 65. C’est en effet le nombre presque risible de voitures disponibles dans le jeu dès sa sortie. D’accord, avec le workshop de compatible et les DLC annoncés, il est probable que le nombre augmente beaucoup. Quoi qu’il en soit, c’est insuffisant. Quant au nombre de circuits, il est au petit nombre de 30.

Project Cars Catégories

65 voitures réparties en 22 catégories. Faites le calcul vous-même!

Passons au multijoueurs maintenant! Il est vraiment sympathique!
Créez vos compétitions (hébergez une partie), choisissez le(s) circuits, les voitures, les conditions météorologiques et préparez-vous à affronter jusqu’à 29 joueurs en ligne!

Project Cars Multijoueurs

Les départs de courses multijoueurs ne manquent pas d’une certaine intensité.

Les bons et les mauvais points

LES POINTS POSITIFS

  • Un gameplay très accessible
  • Des graphismes exceptionnels (bien que pas aussi beaux que ceux promis)
  • Des modélisations à la limite de la perfection
  • Un mode multijoueurs très convaincant
  • Des possibilités de réglages très poussées
  • Une superbe interface
  • Des courses très rythmées
  • Une bande son magnifique (bien que trop peu présente)
  • Des effets réussis

LES POINTS NEGATIFS

  • De gros problèmes d’optimisations sur consoles
  • Une IA complètement à la ramasse
  • Une ambiance lors des circuits limite morbide
  • Pas de crew aux pit stop? C’est impardonnable!
  • Le nombre ridicule de voitures
  • Trop peu de circuits
  • Des sons d’ambiance qui laissent à désirer
  • Des DLC… d’ores et déjà prévus
  • Le mode carrière manque cruellement d’intérêt
  • Les graphismes promis sont manquants à l’appel
  • Beaucoup de points négatifs (peut-être même trop?)

Verdict

Les graphismes ne font pas tout. Project Cars est une bonne surprise, c’est certain. Mais il n’est en rien une révolution tant son contenu est pauvre. Pour le prix auquel il est vendu, on s’attendait à mieux. Très accessible mais pas novateur, on attendait beaucoup plus de ce bolide que promettait d’être Project Cars. Ouvrez une Lamborghini et découvrez le moteur d’une Porsche 911. C’est super, mais pas à la hauteur de vos attentes, ni de ce que vous avez payé.

Note finale: 14/20

Nous le recommandons à tous les petits nouveaux qui cherchent malgré tout une expérience agréable, pour les élites, passez votre chemin.

Project Cars fin

Note sévère, mais gardons à l’esprit que nous n’en somme qu’au début de la course!