fbpx
Culture
Partager sur

Pokémon Go: le PDG de Niantic évoque la Réalité Virtuelle

Le PDG de Niantic, à l'origine de Pokémon Go, s'est exprimé quant à la démocratisation de la Réalité Virtuelle, avec un avis bien tranché sur la question.

Pokémon Go n’en finit plus de faire parler de plus. Après avoir sauvé des vies au Japon et envoyé des gens en prison en Russie, le jeu de Niantic accueillera bientôt les pokémon légendaires. Pour John Hanke, le PDG, le concept de réalité augmentée est un véritable atout.

En revanche, son avis sur la réalité virtuelle y est complètement opposé. Pour rappel, la réalité augmentée permet d’intégrer visuellement des éléments en 3D et en 2D de manière informatique. A contrario, la réalité virtuelle plonge son utilisateur en immersion dans un monde imaginaire.

Le papa de Pokémon Go contre la Réalité Virtuelle

C’est lors du Mixed Reality Summit que John Hanke s’est exprimé. Selon le PDG de Niantic, la Réalité Virtuelle est trop immersive. Par conséquent, elle empêche toute activité extérieure. De fait, il insiste sur son point, en précisant qu’un exercice physique prévaut sur l’utilisation intensive de la Réalité Virtuelle.

S’il ne le dit pas explicitement, la comparaison avec la Réalité Augmentée ne peut que traverser l’esprit. En effet, Pour John Hanke, les activités sociales sont primordiales au bien-être des gens. Et c’est bien connu, de nombreux dresseurs sortent de chez eux pour Pokémon Go.

Quand Niantic se jette des fleurs pour Pokémon Go

Enfin, Niantic n’hésite pas à louer les vertus de son jeu mobile. La compagnie affirme que Pokémon Go aurait « un impact positif ». S’il s’agit probablement d’une coïncidence, le taux de suicide a très nettement diminué au Japon.

Mais les mises à jour récurrentes du jeu devraient confirmer ses effets bénéfiques. Après l’ajout de la deuxième génération de Pokémon, les légendaires devraient faire leur apparition dans le courant de l’année 2017. Outre l’ajout de nouveaux pokémon, certaines fonctions devraient être ajoutées ou modifiées. En effet, les arènes devraient subir une refonte afin d’accentuer le côté tactique et par équipe.