fbpx
Culture
Partager sur

Overwatch est le jeu le plus rentable de l’année 2016 sur PC, PS4 et Xbox One

Partager
Partager sur Facebook

2016 était une année riche en sortie et en annonces. Selon une étude de Superdata Research, Overwatch se distingue comme étant le jeu le plus rentable de l'année

Enorme ! Le jeu Overwatch, édité par Activision Blizzard, est le jeu vidéo le plus rentable de l’année 2016. Selon une étude de Superdata Research, relayée par Digital Trends, on apprend que le FPS à succès a généré quelques 586 millions de dollars.

Overwatch, largement en tête du classement

Tout d’abord, revenons sur le succès du jeu Overwatch. C’est un jeu de tir en vue subjective (FPS) en ligne développé et publié par Blizzard Entertainment. Le jeu est annoncé le 7 novembre 2014 à la BlizzCon, et est commercialisé le 24 mai 2016 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Selon une étude de Superdata Research, le FPS a empoché plus du double des profits de Counter-Strike : Global Offensive, qui a généré 257,2 millions de dollars. Un véritable exploit, souligne le site Numerama, en rappelant que le jeu n’est sorti qu’en mai 2016. Après CS:GO suivent Guild Wars 2 (91 millions), Minecraft (89 millions) et Fallout 4 (75 millions) complètent le top 5.

Le plus remarquable, c’est que malgré ce résultat impressionnant… Overwatch est complètement surpassé par les Free2Play, jeux gratuits en ligne ayant engendré plusieurs milliards de dollars en 2016.

Le Free2Play : un modèle économique spécial

Il existe deux catégories de jeux : les Pay2Play, qui nécessite l’achat du jeu pour jouer, et les Free2Play, gratuits à télécharger et jouer mais comportant beaucoup de micro-transactions. Contrairement aux idées reçues, beaucoup de Pay2Play ont aussi des micro-transactions, comme Black Ops 3 et son marché noir ou encore Rocket League (pour ne citer qu’eux). Mais il ne s’agit que d’objets cosmétiques, ou de progressions accélérées, que du facultatif donc.

Au contraire les Free2Play en sont extrêmement dépendants. Pour qu’un éditeur maintienne un jeu (gratuit) en ligne, il faut que celui-ci soit profitable. La grande majorité des objets in-game seront payants (avec de l’argent réel). C’est le cas de CrossFire, le FPS Free2Play le plus rentable de 2016 bourré de micro-transactions pour acheter armes, personnages et objets. Comme Black Ops 3, et beaucoup d’autres Free2Play, CrossFire possède un système de Capsule Shop. Système similaire à une machine à sous, les joueurs peuvent dépenser d’énormes quantités d’argent dans l’espoir de gagner un objet rare.

Particulièrement populaires en Asie, les Free2Play comme CrossFire font donc fortune dans ces régions. Les items payants disponibles dans le jeu sont d’ailleurs très inspirés par ces différentes cultures, allant des personnages aux skins d’armes. Aujourd’hui, l’éditeur continue d’ajouter du nouveau contenu dans chacune de ses versions tous les mois via des patches. Avec toutefois très peu de contenu gratuit. Ce qui a tendance à exaspérer les communautés de joueurs.