fbpx
Culture
Partager sur

Overwatch: L’astuce pour gagner avec un seul soigneur dans son équipe !

Bien que cette situation puisse présenter des complications, il existe toujours une façon d'en tirer un avantage sur Overwatch

Beaucoup de joueurs ont pu se retrouver dans une situation de ce genre sur Overwatch. Mais il existe toujours des petites solutions pour bien s’en sortir. Voici une astuce pour optimiser au mieux votre partie avec un seul heal dans votre équipe.

 

Vous n’êtes pas les premiers sur Overwatch à faire face à cette situation

 

Ce genre de cas de figure peut vite en énerver certains, vu le lot de complication que cela apporte. Il est bien vrai que les voies du matchmaking peuvent paraître impénétrables. Toutes les conditions sont réunies pour que vous passiez une excellente partie.

Cependant, un petit grain de sable va venir pourrir l’engrenage tout entier. La team dans laquelle vous vous retrouvez ne compte pas de vrai healer, ou un nombre très limité (disons un). Dans d’autres cas, il peut aussi s’agir d’un joueur qui ne veut simplement pas être assigné à ce poste.

Quoi qu’il en soit, toutes ces situations vous ramènent à la même interrogation: Que faire ?

Ne vous embrouillez donc pas trop l’esprit, puisque plusieurs alternatives sont possibles. Sachez qu’il est possible de s’éloigner de la composition de base en 2-2-2 (tanks-DPS-supports), pour passer en 2-3-1. Si vous et vos coéquipiers êtes rigoureux, une bonne gestion de vos personnages pourront vous aider à faire la différence.

 

Une bonne organisation vous permettra évidemment de remporter vos parties

 

Vous comprenez donc qu’il faudra être un minimum organisés pour gérer tout cela. La première des règles est donc de communiquer avec son équipe. Tenez vous informés de tous vos mouvements, visuels, dangers, afin d’anticiper au mieux l’adversaire.

En outre, le support va devoir bien gérer son héros, inutile donc de partir sur de la fantaisie dans ce genre de parties, sauf si vous maitrisez tout le monde. Le support devra avoir une maîtrise parfaite des zones de danger et devra fixer des priorités pour soigner.

De leur côté, les tanks vont devoir faire preuve d’une certaine discipline, on s’explique. Ils devront faire attention à réduire les dégâts inutiles. Ainsi, à défaut de ne pas recevoir plus de soins, vos dégâts seront en contrepartie plus élevées.

Enfin, songez à l’importance de la map. Cette dernière pourra vous favoriser si elle permet une backline à longue portée. Junkertown pourrait être un très bon exemple. En outre, elle offre très peu de ressources adaptées pour que les ennemis vous engagent.

Si vous vous en sortez bien, vous pourrez constater qu’une composition lambda pourra vite se transformer en une équipe de choc.