fbpx
Culture
Partager sur

Nintendo Switch: le prix des jeux plus élevé pour une bonne raison

Nintendo Switch: le prix des jeux plus élevé pour une bonne raison

Certains jeux coûteront 10 euros de plus sur Switch que sur les consoles concurrentes. Le site Eurogamer explique d'où vient cette hausse de prix.

La semaine dernière, le puzzle-game Rime était annoncé sur la Switch de Nintendo. Seulement, il s’est avéré qu’il coûtait 10 euros de plus que sur les autres plateformes. Beaucoup ont réclamé des explications auprès de Tequila Works, l’éditeur espagnol. Le site Eurogamer a tenté de comprendre les raisons de cette différence de prix.

Le directeur de Nintendo Amérique, Reginald Fils-Aimé, s’était montré relativement évasif face à la situation. Selon lui, chaque éditeur est en droit de décider du prix des jeux qui sortiront sur Switch. En réalité, les éditeurs ne sont pas entièrement responsables du prix des jeux.

Le support des jeux sur Switch diffère de la concurrence

Pour ceux qui ne posséderaient pas la Switch de Nintendo, il faut savoir que la firme japonaise n’édite pas ses jeux sur Blu-ray. Contrairement à Sony et Microsoft, les jeux sont stockés sur de petites cartouches. Celles-ci s’apparentent légèrement à des cartes mémoires SD.

En réalité, c’est la déclaration de Tequila Works qui a fait douter le site Eurogamer. La compagnie espagnole avait déclaré « Nous fixons les prix de nos produits selon leur coût de production et de publication suivant la plateforme. »

Les jeux sur Switch plus chers à produire que sur Blu-ray

Aussi le site a révélé que travailler sur ces cartouches coûtait plus cher que travailler sur Blu-ray. De plus, le coût de fabrication varie suivant la capacité des cartouches. Celles-ci peuvent aller de 1Go à 32Go. Plus la capacité augmente et plus le coût est élevé. De quoi refroidir certains éditeurs indépendants, pas forcément à même de se permettre d’échouer.

Néanmoins, une autre incohérence se présente. Pourquoi les jeux dématérialisés coûteraient-ils aussi cher que dans un magasin ? Si le support n’est pas exploité, le coût de fabrication ne suit donc pas les mêmes logiques. Eurogamer a affirmé qu’il s’agissait de diplomatie de la part des éditeurs envers les grandes enseignes. Selon le site, un magasin n’aurait pas d’intérêt à faire l’acquisition d’un titre en grande quantité. En effet, si ce dernier se vend mieux sur les différents stores en ligne, le magasin risque de perdre de l’argent.

En revanche, certains éditeurs ont déclaré privilégier la sortie de leurs jeux en dématérialisé. Ainsi, ces jeux auront le même prix, peu importe la plateforme.