fbpx
Culture
Partager sur

Nintendo Switch: PETA condamne le jeu 1-2 Switch pour irrespect envers les vaches

Partager
Partager sur Facebook

PETA vient de dénoncer à travers une lettre ouverte le mauvais traitement réservé aux vaches dans 1-2 Switch, paru sur la dernière console de Nintendo

Forte de son succès, la Nintendo Switch propose quelques jeux bien sympathiques à plusieurs. Après Wii Play sur Wii, c’est au tour de 1-2 Switch d’endosser le rôle du party-game. Ces jeux regroupent généralement plusieurs mini jeux dans lesquels le but est de s’amuser à plusieurs.

Cependant, PETA (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux en français) voit ce dernier jeu d’un très mauvais oeil. Pour rappel, PETA est une ONG qui condamne fermement les abus envers les animaux, qu’ils soient réels, fictifs ou virtuels. Cette fois, c’est Nintendo qui a été pris pour cible.

Un jeu de mauvais goût dans 1-2 Switch

Composé de 28 mini jeux, c’est Milk qui a suscité la polémique auprès de l’organisation. Dans ce jeu, les adversaires doivent traire une vache le plus rapidement possible afin de remplir un verre de lait. Pour gagner, il suffit de remplir le plus de verres possibles.

Aussi PETA ne semble définitivement pas en faveur de ce concept. Selon la président Ingrid Newkirk, il s’agit ni plus ni moins de maltraitance. En effet, elle considère que la traite des vaches est un moment douloureux pour les animaux, associé à de la torture aussi bien physique que psychologique.

PETA et les jeux vidéo, tout sauf une histoire d’amour

Par conséquent, la présidente reproche au jeu de ne pas montrer la vraie nature de la traite des vaches. Aussi, elle exige qu’à l’avenir Nintendo se tourne vers des pratiques moins cruelles si elles ne sont pas totalement simulées. Mais ce n’est pas la première fois que PETA s’attaque à l’univers du jeu vidéo.

Par exemple, l’organisation avait très clairement blâmé Super Meat Boy pour son concept jugé trop indécent. En effet, le jeu consiste à contrôler un petit morceau de viande. Mais les éditeurs ne s’étaient pas avoués vaincus, loin de là. Afin de s’adapter à la demander, et probablement aussi par provocation, il était possible de remplacer le personnage principal par un morceau de tofu.