fbpx
Culture
Partager sur

Minecraft bientôt banni en Turquie car trop violent

Minecraft bientôt banni en Turquie car trop violent

Pour la première fois, Minecraft risque d'être banni d'un pays. Selon une étude de psychologues turques, le caractère violent pourrait représenter un danger pour les joueurs

Les attaques des médias ou des politiques concernant les jeux vidéo, les joueurs commencent à y être habitués, mais que ce soit le jeu Minecraft qui soit la cible, personne ne pouvait vraiment s’y attendre. Cette-fois, l’auteur des critiques c’est le gouvernement turque qui est en train d’étudier les possibilités qui s’offrent à lui pour faire bannir le jeu sur son territoire.

Selon certains psychologues du pays, Minecraft serait un jeu violent

Plusieurs psychologues turques se sont en effet penché sur le cas de Minecraft ont conclu que le jeu était trop violent. Ils ont remis cette semaine un rapport à Ayşenur İslam, ministre de la famille et des affaires sociales dans lequel il déclarent que Minecraft promeut une culture de la violence et de l’agression.

Après avoir mené sa propre enquête, la ministre a rendu son propre rapport, relayé par Kotaku : Bien que le jeu puisse être vue comme pouvant encourager la créativité des enfants en leur laissant construire des maisons, des cultures et des ponts, des créatures hostiles doivent être tuées pour protéger ces structures. Pour faire simple, ce jeu est basé sur la violence

une perte de repère entre monde réel et monde virtuel

Le gouvernement ainsi que les psychologues sont allés encore plus loin en considérant que les joueurs de Minecraft – principalement les enfants – ne sauraient plus faire la différence entre monde virtuel et monde réel. Ainsi ils pourraient penser que frapper un animal dans la vraie vie ne lui occasionnerait aucune souffrance. Le caractère « en ligne » du jeu a également été retenu comme facteur d’isolement social. Le gouvernement turc est donc en train d’entamer des procédures judiciaires en vue d’un bannissement du jeu dans le pays.

Pour une fois que ce n’est pas GTA V qui est l’objet de ce type de critiques… mais on a tout de même du mal à comprendre, compte tenu notamment des graphismes relativement enfantins et peu évocateurs. Il faudrait dans ce cas songer à interdire Super Mario également.

En tout cas ce n’est pas cette mésaventure qui inquiétera le créateur historique du jeu, Markus Persson : depuis la revente de la licence à Microsoft, il se la coule douce dans sa gigantesque villa.

Source : Next Impact