fbpx
Culture
Partager sur

Mass Effect Andromeda: un patch correctif est déjà prévu

A peine sorti aux Etats-Unis, Mass Effect Andromeda compte déjà de nombreux détracteurs. C'est pourquoi Bioware a prévu un patch correctif sur PC et PS4.

Bien qu’il ne soit pas sorti sur le territoire européen, Mass Effect Andromeda divise déjà. En effet, la version d’essai proposée par EA Access n’a pas convaincu. Et pour cause, le jeu souffre d’animations plus que douteuses. Pire encore, Bioware n’a pas prévu de patch Day One pour pallier à cela. Il n’en fallait pas plus pour déchaîner la colère des internautes.

Néanmoins, il serait cruel de résumer Mass Effect Andromeda à ces lacunes. Malgré tout, il s’agit d’un univers riche et travaillé, qui nous plonge dans une immersion la plus totale. Afin d’optimiser l’expérience de jeu, Bioware a prévu un patch, uniquement sur PC et PlayStation 4.

Premier patch correctif pour Mass Effect Andromeda

Outre les animations ratées, le jeu n’est pas exempt de tout défaut. Effectivement, ceux qui ont pu y jouer auront constaté certains bugs liés au gameplay. Comme par exemple, un PNJ qui lévite miraculeusement. De même qu’en cas d’assaut trop dynamique, les chutes de framerate seront inévitables. C’est ce que le patch 1.04 tâchera de régler.

Cette mise à jour devrait également régler les problèmes de son survenus. En outre, la version PC aura droit à un nouveau driver. Ainsi, les logiciels GeForce et AMD permettront d’optimiser les performances jusqu’à 10%.

Mass Effect Andromeda, les raisons d’un faux-départ

Sans chercher à se dédouaner, le rendu final du jeu s’explique assez facilement. Un ex-employé de Bioware a vendu la mèche sur Gamerant. Dans l’article, cet ancien développeur dénonce des conditions de travail difficiles. Par ailleurs, le travail demandé était bien trop conséquent. Des discordes qui se ressent dans Mass Effect Andromeda.

Aussi dénonce-t-il des conflits au sein même des équipes. L’équipe de BioWare était scindée en deux groupes: celui d’Edmonton et celui de Montréal. Au cours des cinq années de développement du jeu, la branche de Montréal a perdu 13 membres importants. En contrepartie, l’équipe rivale n’en a perdue que 3. Enfin, certains cas de harcèlement ont même été signalés. Difficile dans ces conditions de réaliser un jeu avec de telles attentes.