fbpx
Culture
Partager sur

Konami / Kojima: retour sur la discorde qui détruit l’éditeur

Konami-Kojima-retour-sur-la-discorde-qui-détruit-l'éditeur

On le sait il y a de nombreuses discordes entre Konami et Hideo Kojima. Beaucoup de dégâts collatéraux mais aussi de piques envoyées à l'un et à l'autre.

On le sait il y a de nombreuses discordes entre Konami et Hideo Kojima. Beaucoup de dégâts collatéraux mais aussi de piques envoyées à l’un et à l’autre.

C’est qui Kojima et il se passe quoi? On est perdu!

Hideo Kojima est né le 24 Août 1963 à Setagaya au Japon. C’est un passionné de cinéma, de mangas et surtout… De jeux-vidéo.
Il rentre chez Konami en 1986, où il devient game planner (chef de projet). Là, il sort sur MSX Metal Gear, jeu qui deviendra très vite le pilier d’un nouveau genre: le jeu d’infiltration.

Ce jeu devient très vite un succès, très apprécié par les joueurs et par la critique. Puis arrive 1998, il sort Metal Gear Solid. Succès mondial.
MGS reçoit tellement d’éloges, de récompenses qu’il est impossible de toutes les citer. Kojima innove en termes de gameplay, de narration, de scénario… Très vite, il sort la suite de MGS: Metal Gear Solid 2 en 2001. Puis il enchaîne sur MGS3, MGS4, MGS Peace Walker… Tous connaissent un gros, un énorme, un titanesque succès.

Il se voit confier KONAMI LOS ANGELES, qu’il renomme Kojima Productions. Puis, devient directeur de production chez Konami jusqu’à devenir vice-président de Konami Digital Entertainement (le 1er Avril 2011).

Vous l’aurez compris, Kojima est novateur, Kojima est important pour Konami, Kojima est « Dieu » pour les fans de Metal Gear Solid. Mais Kojima est coquin, Kojima est farceur…

Il a déjà piégé maintes et maintes fois son public en modifiant subtilement des trailers, des gameplays jusqu’à changer au dernier moment des détails de jeu ou scénaristiques. Aussi, il s’amuse tous les ans au 1er Avril à faire une farce à ses fans, comme par exemple Je quitte Konami, ou encore le tant répété « C’est mon dernier MGS, après je quitte! ».

Or, depuis le 19 Mars 2015, Konami semble s’être embrouillé avec Kojima (ou l’inverse). Sur le site de l’éditeur, toutes traces d’Hideo Kojima sont effacées et son nom retiré de toutes les jaquettes de jeux Metal Gear Solid. Comble du comble, il se voit retirer Kojima Productions, dont le nom redevient l’original KONAMI LOS ANGELES par la compagnie nippone. Puis, le podcast « Kojima Station » se voit arrêté à son tour. Enfin, fin Mars, Konami décide d’annuler le développement et la commercialisation de version personnalisée de la PlayStation 4 aux couleurs de MGS.

MGS V: « NO PLACE FOR HIDEO »

Des versions précédentes de la jaquette de MGS V, attendu pour le 1er Septembre, montraient jusque là le logo de Kojima Production en bas à gauche, et les mots « A Hideo Kojima Game » au dessus du titre.

Voici comme comparaison ladite jaquette:
MGS V Jaquette

Konami ne crédite pas le studio Kojima Productions

C’est une véritable gifle au visage d’Hideo Kojima, mais elle n’était pas pour autant inattendue pour tous ceux qui suivent l’actuel conflit Kojima-Konami. Souvenez-vous, l’éditeur japonais avait tout d’abord commencé à retirer tous les « Kojima » de son site web, d’items nombreux et variés jusqu’aux produits dérivés. Des rumeurs ont ensuite rapidement gagnées le web comme quoi Kojima quitterait Konami après le développement de MGS V. Enfin, et tel un coup de grâce dans le coeur des joueurs, Konami a ensuite annoncé l’annulation de l’autre projet de Kojima: le tant regretté survival-horror Silent Hills (P.T.) .

Le pire dans tout ça, c’est l’irrespect total de l’éditeur envers Kojima et son équipe de développement. Pensez donc aux designers, aux programmeurs, aux producteurs, aux artistes, aux sound designers, aux testeurs qualité, aux acteurs, aux réalisateurs, aux animateurs… C’est toute une équipe qui a passé des centaines, si ce n’est des milliers d’heures, à nous développer le V, l’épisode 5, MGS V: The Phantom Pain. Toutefois comme nous le connaissons, Hideo Kojima avait depuis longtemps prévu cette situation. Pour preuve nous vous défions de faire un Metal Gear Solid sans trouver de références ou de caméo d’Hideo Kojima: rappelant ainsi qui est celui qui a créé le jeu.
Allant des marques aux noms des personnages, des personnages aux textes des jeux… Hideo Kojima a laissé sa marque partout dans ses jeux. Souvenez-vous de ce drôle d’easter-egg trouvé dans MGS V: Ground Zeroes… Prudence, signature ou affront? Seul le temps le dira.

Du coup Kojima réplique

C’est donc un étonnant secret caché dans Metal Gear Solid 5: Ground Zeroes qui a été découvert. Celui-ci en plus d’être interactif, est un véritable message et un doigt d’honneur envers Konami.

Dès que le premier titre Metal Gear est effacé, le personnage Miller (dans la radio) nous dit:
Bien, tu as effacé ce titre. On dirait qu’il y en a plusieurs autres… Tu peux les effacer autant que tu veux, mais tu n’effaceras jamais les souvenirs.

Une fois tous les Metal Gear Solid effacés, Miller revient et nous dit:
« Bien! Tu as effacé tous les titres! Mais chacun de ces derniers resteront à jamais avec toi.»

Intervient ensuite un autre personnage qui nous dit:
« On dirait que tu es un fan des jeux d’Hideo Kojima! », pour ensuite terminer avec un message personnel d’Hideo Kojima lui-même:
« Merci pour votre soutien! »

Cet easter-egg se termine sobrement sur le hashtag #AHideoKojimaGame.

Silent Hills annulé

Confirmé par le producteur associé Guillermo Del Toro, Silent Hills est abandonné. Konami a d’ores et déjà commencé à retirer les démos de Silent Hills / P.T. du PlayStation Network, sans pour autant faire d’annonces officielles.

Il serait temps de cesser-le-feu non?