Culture
Partager sur

Jeux vidéo: Fortnite et PUBG font chuter l’attention des élèves à l’école !

Partager
Partager sur Facebook

Maintenant disponibles sur mobile, les jeux vidéo du genre Battle Royale sont désormais dans les salles de cours, ce qui inquiète les professeurs

La “ bataille ” entre Epic Games et Bluehole fait toujours rage. Mais aujourd’hui, les versions mobile des deux battle royale viennent se heurter aux salles de classe. Aux États-Unis, des élèves y jouent tellement en cours que pas mal de professeurs ont critiqué l’utilisation des jeux vidéo à l’école.

 

Encore plus d’étudiants américains arrivent en classe en train de jouer

 

Si pour les anciens, école rimait avec “ puissance 4 ”, “ bataille de sarbacane ” ou encore “ loup garou ”, les plus jeunes eux s’envoie de grosses parties de Battle Royale. Que ça soit sur Fornite ou PUBG (leurs versions mobile bien sûr), tout le monde devient premier de la classe. À tel point que ces deux jeux vidéo ont déjà commencé à perturber les salles de cours.

En effet (pour les lecteurs complètement largués), la mise en place de versions test pour les deux jeux a entraîné un nombre de téléchargement massif. Dans la communauté de joueurs, ont retrouve alors bien évidemment pas mal d’enfants et adolescents. Et ces derniers ne jouent pas qu’à la récré.

Interrogés par les confrères de Kotaku, certains enseignants américains ont livré leur ressenti face à cette situation, comme Nick Gutierrez, professeur de sciences informatique.

« Il y a eu une croissance du nombre d’incidents impliquant des étudiants qui arrivent en classe toujours en train de jouer. Ils ont commencé un match pendant la pause de midi ou la récréation et il faut qu’ils finissent leur partie de 10-15 minutes. »

« J’ai également remarqué dans ma classes des étudiants assis l’un à côté de l’autre essayant de jouer en faisant semblant de travailler. »

D’autres enseignants vont carrément jouer sur l’importance des réseaux sociaux pour faire passer un message, ce qui est le cas de Nick Fischer. Ce dernier a posté une vidéo sur Twitter, dans laquelle il met en place une “ Corbeille pour Fortnite/PUBG ”. C’est là qu’aterrissent les portables des élèves pris en “ flagrant délit ”. Le tweet a aussi été accompagné d’un hashtag, “ Pas ici ”.

 

Mixer réseaux sociaux et jeux vidéo en cours ne semble pas ravir les enseignants

 

Pour ce profeszseur, le vrai problème est d’abord lié à Snapchat ; mais il se retrouve amplifié quand Fortnite et PUBG interviennent. Les propos suivants sont toujours relayés par Kotaku.

« Quand vous mélangez le fait qu’il faut que vous partagiez sur Snapchat toutes les victoires ou vos amis en train de rager, cela rassemble deux des plus grandes distractions à l’école… Je dirais que Snapchat est un plus gros problème que les jeux. Mais Fortnite réunit les deux pour créer un monstre. »

Enfin, le site spécialisé évoque aussi une anecdote plutôt ironique sur la concurrence entre les deux titres. Elle est relatée par Nick Gutierrez:

« J’ai demandé pour blaguer ‘Qu’est-ce qui comptera le plus dans quelques mois au moment des examens ? Ça [la leçon] ou PUBG ?’. Ce à quoi un élève au fond de la classe a répondu en criant ‘FORTNITE C’EST MIEUX !’. »