fbpx
Culture
Partager sur

Hideo Kojima devrait quitter Konami après Metal Gear Solid 5

Hideo Kojima devrait quitter Konami après Metal Gear Solid 5

On le répète encore et toujours, Hideo Kojima devrait quitter Konami après la sortie de Metal Gear Sold 5: The Phantom Pain. Qu'en est-il vraiment?

D’après le site Gamespot, Hideo Kojima, le célèbre créateur et papa de la série des Metal Gear Solid, aurait déjà quitté Konami et travaillerait désormais sous contrat indépendant jusqu’en décembre 2015. C’est ce qui devrait lui permettre de finir le développement de son prochain titre Metal Gear Solid V: The Phantom Pain qui est attendu pour Septembre prochain, pour ensuite couper les ponts avec l’éditeur nippon qui l’employait depuis maintenant près de 30 ans. Derrière cette surprenante nouvelle demeure la question de l’état de Konami et de son management dont le malaise est loin de se limiter à ce « simple » départ. Et si le départ d’Hideo Kojima était vrai? Serait-ce une balle dans le pied pour l’éditeur japonais?

« NO PLACE TO Hideo Kojima »

Mercredi dernier, le journaliste indépendant japonais Takeshi Yoshida a publié un message sur Twitter. Ce tweet évoquait « d’énormes licenciements » chez Konami, et suggère que le studio confié à Hideo Kojima – Kojima Productions – pourrait fermer. Toutefois, l’information n’ayant pas de source a très vite été oubliée.

Jeudi, des membres des forums Reddit et NeoGAF ont constaté beaucoup de changements sur les sites internet appartenants à Konami. Le logo de Kojima Productions disparaît peu à peu du site officiel de la série Metal Gear Solid, des jeux d’Hideo Kojima, du PSN… Le compte Twitter officiel du studio demande de suivre celui de Metal Gear Solid pour continuer à avoir des informations sur le jeu. Et ce n’est pas tout, même les fameux « A Hideo Kojima game » disparaissent des jaquettes des jeux, et le nom de Kojima n’apparaît même plus dans la liste des producteurs, ni des exécutifs Konami, selon un changement effectif depuis le 16 mars. A noter que des internes indiquent que la société japonaise serait en pleine restructuration.

Que va devenir Konami sans Kojima?

Konami n’est pas rien… C’est une entreprise qui se porte bien, très bien même. Bon d’accord, les chiffres ne valent pas ceux des géants, mais au moins il n’ont pas eu de pertes de profits depuis 2003. Son département « Digital Entertainment », qui comprend le développement de jeux-vidéo, reste celui qui génère le plus d’argent mais aussi celui qui en rapporte le plus. Il est difficile de savoir ce qui marche vraiment, et il se pourrait que les bénéfices de ce secteur proviennent essentiellement du domaine des jeux sur smartphones et navigateurs, où la société est très active. Il faut comprendre là dedans qu’ils pourraient certainement se passer de celui qui leur a redoré le blason: Hideo Kojima.

Finissons, si vous le voulez bien, sur ce que disait Kojima y a deux ans lors d’une interview accordée à Edge:
« J’ai 50 ans cette année, et bien que j’adore le développement de jeux, je suis arrivé à un moment dans ma vie où j’aimerais tenter de nouvelles choses. J’adore les jeux vidéo, mais je n’aime pas forcément la gestion de l’aspect commercial quand on travaille pour une société. Il y a plein de choses que j’aimerais faire. Par exemple, peut-être prendre une année sabbatique et écrire un roman. J’ai également eu des offres pour travailler sur de multiples films et réaliser des films, donc ce sont des choses que j’aimerais essayer à un moment donné. Si je pouvais faire ça, je pense que ce serait un grand changement dans ma vie. »