fbpx
Culture
Partager sur

GTA V: des braqueurs braqués dans le mode online de Rockstar Games

S'il est bien connu que le mode Online de GTA V s'apparente à une véritable guerre civile, jamais aucun joueur ne s'était fait braquer par un autre joueur.

Le mode Online de GTA V a toujours été victime des hackers, sans pour autant amoindrir la qualité du jeu. En effet, nombreux sont les joueurs qui tentaient à s’enrichir de manière non autorisée. Cependant, de telles pratiques ne sont pas du goût de Rockstar Game. Par conséquent, ces pirates ont été punis par un bannissement.

Mais si jusqu’à présent, ces hacks enrichissaient sans porter atteinte aux autres joueurs, ce n’est désormais plus le cas. De nombreux joueurs se sont faits voler leur butin, et pas à la régulière.

Des joueurs dépossédés de leurs biens dans GTA V

C’est bien connu, une des missions les plus intéressantes dans GTA était le braquage de banque. Car en plus d’un gameplay amusant, le butin est souvent très intéressant. Sur YouTube, un joueur a pu faire le constat d’une bien mauvaise nouvelle.

Sa fortune, qui s’élevait à plus de 20 millions de dollars, a diminué comme par magie jusqu’à 400 000. Bien entendu, il n’y a aucun moyen de savoir comment un tel larcin a pu arriver. Sur la vidéo, on ne voit uniquement la somme se réduire jusqu’à 400 000 dollars.

Rockstar Game lutte activement contre les hackers

Si le joueur ne sera sans doute pas remboursé, il ne devrait pas s’inquiéter pour autant. Il y a quelques semaines, l’éditeur affirmait lutter activement contre les hackers. A tel point que les joueurs pouvaient être rémunérés pour s’associer aux développeurs. Par conséquent, il fallait débusquer des failles au sein du jeu.

Selon la gravité de la faille, le montant pouvait varier. Dès lors, il est clair que les créateurs du jeu ne tarderont pas à trouver une solution. Ces tricheurs peuvent donc s’attendre dans un premier temps à subir un bannissement temporaire. En revanche, s’ils décident de récidiver, la sentence sera plus terrible. En effet, ces derniers ne seront pas à l’abri d’un bannissement définitif.