fbpx
Culture
Partager sur

Fortnite: Le jeu est accusé d’avoir volé des danses à des artistes !

Partager
Partager sur Facebook

Le jeu vidéo Fortnite connu pour ses danses de célébration aurait apparemment volé des danses à des artistes sans les droits d'auteur !

Fortnite, le jeu Battle Royale ne se présente plus. Des millions de joueurs l’ont adopté. Le succès est bel et bien présent pour le jeu vidéo qui a débarqué en Corée du Sud très récemment. Mais le jeu est accusé de voler certaines de ses danses très célèbres à des artistes mais sans le droit d’auteur obligatoire ! MCE vous en dit plus.

Fortnite: voleur de danses ?

Fortnite connait un véritable succès financier, s’estimant à 300 millions de dollars en revenu mensuel pour Epic Games. En effet le jeu semble gratuit mais propose des options payantes comme des micro-transactions, des « skins » ou bien les fameuses danses !

Mais le problème est dans cette dernière catégorie. Toutes les danses présentes dans le jeu s’inspirent de danses réelles. Elles proviennent donc de films, de séries, d’autres jeux vidéos ou bien de danses d’artistes ou de sportifs par exemple.
Mais Epic Games ne semble pas porter d’importance à la source des danses. Ils ne se soucient pas du tout de la propriété intellectuelle et pire ils les font payer sans que l’artiste soit averti et encore moins payé à son tour !

Pour exemple la première danse de Fortnite « Poison dance » provient en réalité d’un épisode de Scrubs. L’acteur Donald Faison l’a totalement improvisé. Mais là aucun problème puisque le producteur a autorisé gratuitement Epic Games à l’utiliser dans son jeu. Mais toutes les danses n’ont pas eu cette autorisation. Par exemple Chance The Rapper se plaint de la réutilisation de leurs mouvements chorégraphiques surtout que les danses restent payantes dans Fortnite ! Les artistes devraient donc toucher de l’argent pour cela.

Un autre rappeur a également tenu à réagi. le rappeur 2 Milly a expliqué à CBS qu’il souhaitait poursuivre Epic Games pour sa danse le Milly Rock, renommée « Swipe It ». Le rappeur 2 Milly a expliqué à CBS qu’il souhaitait poursuivre Epic Games.

Fortnite doit-il respecter les droits d’auteur ?

Maître Hasna Louzé, avocate spécialisée en droit d’auteur, a expliqué à Konbini quoi faire des droits d’auteur dans les jeux vidéos.

Tout d’abord, même en ligne, les droits d’auteurs doivent être respecté. Et même si Epic Games est américain, il doit forcément appliquer le droit français car Fortnite est commercialisé et localisé en France.

L’avocate explique donc que la danse soumise au droit d’auteur doit être définie comme une « œuvre de l’esprit ». L’article L112-2, du Code de la propriété intellectuelle cite les « œuvres chorégraphiques ».

« Un mouvement chorégraphique reste une œuvre artistique et bénéficie de la protection du droit d’auteur à partir du moment de sa création », explique l’avocate à nos confrères. « Pour être qualifié comme une ‘œuvre de l’esprit’ et ainsi bénéficier d’une protection, il faut répondre à deux critères : le premier reste celui de l’originalité, à ne pas confondre avec la ‘nouveauté’, mais cela signifie que l’œuvre implique est une réelle expression de la personnalité de l’artiste. La seconde condition demande tout simplement qu’une œuvre chorégraphique soit marquée (sur papier) ou tout simplement représentée sur support audiovisuel. », ajoute-t-elle.

Par exemple maître Hasna Louzé prend donc l’exemple du « Tidy » dansé par Snoop Dogg. Il n’est pas le créateur mais il y’a la notion d’originalité derrière. L’avocate explique donc qu’Epic Games pourrait enfreindre le Code de la propriété intellectuelle. La justice française pourrait très bien les juge en cas de procès.

De plus le fait que les danses de Fortnite restent payantes cela pourrait également amener Epic Games devant le tribunal. Cela pourrait donc être jugé comme une « concurrence déloyale et parasitaire » et une « économie d’efforts »,s elon l’avocate.