fbpx
Culture
Partager sur

FIFA 18: une pétition circule pour le retour du mode Fiesta dans le jeu d’EA Sports

Sur le site change.org, un internaute a récemment proposé une pétition adressée à EA Sports afin de faire revenir le mode Fiesta dans FIFA 18.

Il va sans dire que la licence FIFA ne cesse d’évoluer depuis quelques années. Qu’il s’agisse du gameplay, de la physique ou des graphismes, si les amélioration restent moindres, elles ne sont pas à négliger pour autant. En effet, chaque année est marquée par des progrès, qui rendent le jeu un peu plus réaliste.

Cependant, ces ajouts ne sont pas sans conséquences. Depuis quelques opus déjà, EA Sports n’hésite pas à supprimer certains modes de jeu. C’est notamment le cas du mode Fiesta, disparu depuis FIFA 12. Par conséquent, un internaute n’a hésité à préparer une pétition destinée à l’éditeur.

Vers un retour du mode Fiesta dans FIFA 18 ?

C’est grâce au site change.org que le fan du jeu a pu se manifester. Ce dernier aimerait que l’éditeur EA Sports inclue de nouveau le mode Fiesta dans le prochain opus. Pour rappel, ce mode permettait de modifier certains paramètres de jeu afin de le rendre plus attrayant et détendu.

Ainsi, il était possible de débuter un match avec un handicap de 3 buts, ou encore avec neuf joueurs et non pas onze. Mais en plus des paramètres de handicap, il était même possible de supprimer les hors-jeux. La pétition, qui compte actuellement environ 1200 signatures, ne sera envoyée qu’à partir de 1500.

De nombreuses fonctionnalités délaissées par EA Sports

Dans la pétition même, il est possible de lire une partie plus que pertinente. Effectivement, l’internaute impute le manque de ces fonctionnalités à de priorités bien particulières. Selon lui, le caractère omniprésent du mode Ultimate Team est à blâmer. Mais si certains modes ont été supprimés, d’autres sont laissés à l’abandon depuis plusieurs opus déjà.

C’est par exemple le cas du mode carrière joueur, dont les options sont si pauvres qu’il devient très rapidement redondant. Pour autant, il est difficile de reprocher à l’éditeur cette politique, compte tenu du succès économique de FUT.